Tuesday, 31 March 2015

Vol au-dessus des Alpes réalisé par Mike Magidson



Dotées d'une histoire géologique et humaine, les Alpes occidentales offrent de magnifiques paysages et le mode de vie de leurs habitants est riche et varié.

Au coeur des métiers d'art réalisé par Frédéric Fiol



Voyage au coeur de l'univers des artisans d'exception: Lesage, Lemarié, Cadolle et Marie Mercié, des maisons de prestige, ont ouvert leurs portes à la découverte.

Diego Velázquez ou le réalisme sauvage réalisé par Yves Nilly & Karim Ainouz



À la manière d'une enquête entamée à partir du célèbre tableau de la Vénus à son miroir, ce documentaire part à la découverte de la singularité du "peintre des peintres" et de la révolution artistique et esthétique qu'il a provoquée. Un parcours à la fois artistique et géographique où l'on découvre une trentaine de ses œuvres. L'occasion aussi de revenir sur la vie d'un artiste qui inspirera, plus tard, les impressionnistes et leurs successeurs – Manet, Picasso, Dalí – mais aussi les photographes et cinéastes contemporains. Le voyage continue à Madrid, à la cour de Philippe IV, puis s'invite parmi les œuvres majeures de Velázquez : scènes de genre, portraits, scènes mythologiques et paysages d'Italie.

Friday, 27 March 2015

Des racines et des ailes - Passion patrimoine - La Drôme, entre Vercors et Provence réalisé par France 3

https://www.youtube.com/watch?v=NcZEJeILZpk
Rencontres avec des hommes et des femmes qui luttent pour la préservation de la rivière Drôme. Bernard Foray-Roux, écrivain et géographe, fait découvrir les reliefs spectaculaires de la Drôme vue du ciel. Dans le Diois, des habitants se battent pour sauver l'ancien monastère de Sainte-Croix, érigé au XIIe siècle.

Quant à Chrystèle Burgard, conservateur en chef de la Drôme, elle protège les châteaux du département. Vigneron, Jérôme Vincent invite à observer les beautés de la rivière et à déguster la Clairette de Die, un vin pétillant. Enfin, dans le Vercors, rencontre avec Alain Lecoq, un passionné de moto, qui sillonne les célèbres «routes du vertige», suspendues au-dessus du vide.

Géographe et écrivain, Bernard Foray-Roux nous fait découvrir les reliefs spectaculaires de la Drôme vue du ciel. Un territoire aux particularités géologiques surprenantes, comme la forêt de Saoû, véritable vaisseau de pierre, sorti de la terre il y a environ 85 millions d’années.

Dans le Diois, une équipe d’habitants du territoire se bat pour sauver l’ancien monastère de Sainte Croix, créé au 12e siècle. A leurs côtés, des « néo-ruraux » installés en vallée de Quint pour expérimenter d’autres façons de travailler la terre.Tous ensemble, ils font revivre ce territoire, frappé par l’exode rural.

Chrystèle Burgard, conservateur en chef de la Drôme, protège les châteaux du département et met en valeur ces édifices qui racontent l’histoire des grandes familles du territoire. A Grignan, elle se bat pour faire sortir de l’oubli Marie Fontaine, une riche veuve de la haute bourgeoisie, qui a sauvé ce joyau de la ruine au début du 20e siècle !

Jérôme Vincent, vigneron, nous fera découvrir les beautés de la rivière. C’est l’un des derniers cours d’eau d’Europe où l’on peut observer le phénomène naturel des « tresses ». Il est bordé par le vignoble de la Clairette de Die, un vin pétillant fleuron de la région !

Gagnée aux idées de la Réforme, la Drôme a subi de plein fouet les guerres de religion qui ont déchiré la France. Pour commémorer les persécutions des protestants au 17e siècle, un sentier de randonnée a été créé au départ du Poët-Laval. L’occasion de découvrir les traces laissées par ces exilés dans les petits villages ou sur les anciens sentiers de colporteurs.

Avec Alain Lecocq, un passionné de moto, nous sillonnerons les célèbres « routes du vertige ». Construites au 19e siècle pour désenclaver le massif du Vercors, ces routes suspendues au-dessus du vide, témoignent de la prouesse des bâtisseurs de l’époque. Sensations fortes garanties !

Au cœur des Baronnies provençales, le rocher du Saint-Julien est un lieu d’escalade mythique. Sur les parois de cette lame de calcaire verticale pousse une plante rare. Grâce à un partenariat entre les botanistes et les grimpeurs, elle a pu être sauvée. Nous suivrons les artisans de ce sauvetage, en pleine ascension du rocher. Une séquence aux images spectaculaires !

Serge Diaghilev et les Ballets russes réalisé par Eva Gerberding & André Schäfer



L’histoire de la vie de Serge Diaghilev se confond en grande partie avec celle des Ballets russes fondés par lui en 1909 et qui vont faire du ballet un art majeur du début du XXe siècle.

C’est en ambassadeur de la peinture et de la sculpture russes que Serge Diaghilev vient à Paris pour la première fois en 1906. Les deux années suivantes, il fait découvrir aux Parisiens la musique de son pays. Le succès de ces manifestations l’encourage à lancer en 1909, au Châtelet, la première saison de la troupe qu’il vient de créer : les Ballets russes. Composée des meilleurs talents du moment recrutés parmi les danseurs du théâtre Mariinski, dont Anna Pavlova et Vaslav Nijinsky, la compagnie se produit dans des chorégraphies novatrices, avec des décors et des costumes hors du commun. Au fil des vingt années qu’il consacrera à ces ballets (jusqu’à sa mort en 1929), Diaghilev développera ce concept d’œuvre d’art totale avec la collaboration de grands musiciens comme Igor Stravinski ou Maurice Ravel, de peintres comme Pablo Picasso ou Henri Matisse (pour les décors) et même avec Coco Chanel (pour les costumes).

Vues d'en haut - Jardins à l'italienne réalisé par Josh Halil



Le survol de la Toscane permet d'en découvrir les beautés naturelles et historiques, comme les spectaculaires jardins Renaissance Ruspoli à Vignanello.

Les escapades de Petitrenaud - Les restaurants portugais de Paris réalisé par France 5



Découverte des restaurants portugais de Paris. Jean-Luc Petitrenaud retrouve Jean-Paul Dos Santos qui cuisine le riz aux écrevisses et aux fruits de mer. Il se rend ensuite chez João Duarte qui prépare le cassoulet portugais à base de morue et, enfin, Leonel Duarte qui concocte des viandes au brasero.

Emballages : le grand déballage réalisé par Céline Crespy



Les Français jettent cinq millions de tonnes d'emballages chaque année. Dans les rayons des supermarchés, l'emballage est une arme de séduction. Les marques investissent massivement dans leur look, car il donne une identité au produit et fait acheter. Mais les conséquences sur l'environnement sont désastreuses. Le plastique et le carton contiennent des produits toxiques. Les molécules nocives contenues dans les emballages se diffusent aussi dans l'alimentation qu'ils sont censés protéger. Certains consommateurs choisissent d'acheter en vrac. Des supermarchés «100% vrac» ouvrent en France. Cette manière alternative de consommer est-elle viable ? Existe-t-il d'autres solutions pour échapper à la frénésie des emballages ?

Silence, ça pousse ! Le jardin du Luxembourg réalisé par France 5



Parce qu’elle s’ennuie au Louvre, en seize cent dix, Marie de Médicis décide de fuir à quelques centaines de mètres de là, au lieu-dit diable Vauvert. Elle y construit un palais en même temps qu’elle y plante un jardin.

C’est aujourd’hui un haut lieu de la république, ainsi qu’un des parcs préférés des Parisiens.

Avec les grands travaux d’Haussmann, le corset des grilles se resserre autour du palais, la fontaine traverse le boulevard qui n’existait pas avant. D’autre part, lors des travaux d’agrandissement de l’Hémicycle de 1840, la façade Sud est avancée. Ainsi la fontaine, autrefois dans la perspective Est-Ouest, se retrouve coincée sur le côté du bâtiment.

Le parc accueille une belle collection de sculptures. Par la volonté de l’architecte Louis Henri Georges Scellier de Gisors, un ensemble d’une vingtaine de statues de reines et de femmes, illustrent et ponctuent les terrasses autour du bassin central.

Le jardin du Luxembourg fait parti des lieux emblématiques de la rive gauche. Toutes les générations de Parisiens s’y donnent rendez-vous pour prendre l’air. Mais savent-ils que l’endroit est aussi un important conservatoire d’espèces végétales ? C’est une histoire à suivre !

Un oeil sur vous - Citoyens sous surveillance ! réalisé par Alexandre Valenti



Le citoyen du XXIe siècle est au centre de tous les regards, qu'il y consente ou non. Une enquête au long cours recense enjeux et scandales de la surveillance globale et ouvre le débat sur les menaces qui pèsent sur nos libertés individuelles.

Existe-t-il encore un espace dans nos vies citoyennes qui échappe à la surveillance ? Observer, contrôler et analyser les comportements n'ont jamais été aussi aisés qu'aujourd'hui. Depuis une dizaine d'années, les avancées technologiques se sont accélérées, jusqu'à favoriser une révolution sociétale : la surveillance ciblée s’est transformée progressivement en une surveillance de masse à l’échelle planétaire. Jadis concentrée sur l’espace public, elle pénètre désormais notre vie privée. L'intimité est une notion de plus en plus floue, soumise à des attaques de moins en moins détectables. Plus sournois que les caméras de surveillance dont beaucoup aimeraient qu'elles couvrent chaque angle mort de l'espace public, le "regard invisible" joue les passe-muraille : jeux vidéo connectés, activité sur les réseaux sociaux, requêtes sur les moteurs de recherche ou géolocalisation via nos smartphones sont autant de constituants manipulables de notre seconde identité – l'alter ego numérique.

En fournissant, souvent sans y consentir ni en avoir conscience, un nombre important de données, le citoyen est devenu l'enjeu d'une bataille politico-économique sans précédent, entre les tenants du tout-sécuritaire, les multinationales du web ou les défenseurs des libertés individuelles.

Techno-dictature
Après deux ans d'une formidable enquête en Europe et en Amérique, Un œil sur vous - Cioyens sous surveillance ! est une réflexion très argumentée sur les choix de civilisation qui se font parfois à notre insu. Alexandre Valenti brosse le portrait très fourni de cette techno-dictature qui semble se dessiner au rythme des scandales et des polémiques, des écoutes totalitaires de la NSA au traitement des données par Google ou Facebook. S'il annonce un futur problématique, le documentaire ne tombe pas dans la dénonciation systématique et trouve son équilibre dans la variété des témoignages : responsables des services de renseignements américains, anglais et français, hackers mondialement reconnus, lanceurs d’alertes, opposants associatifs, dirigeants du web, hauts responsables politiques européens et chercheurs enrichissent le regard porté sur cette nouvelle réalité aux contours encore flous.

Thursday, 26 March 2015

Dépression, une épidémie mondiale? réalisé par Michèle Dominici



La dépression affecterait 350 millions de personnes dans le monde et le nombre de cas ne cesserait de croître. Quant à la consommation mondiale d'antidépresseurs, elle a doublé en une décennie, de 2000 à 2011. Comment expliquer ces données alarmantes ? Comment nos sociétés en sont-elles arrivées à produire de la dépression à grande échelle?

Selon l’Organisation mondiale de la santé, la dépression affecterait 350 millions de personnes dans le monde et le nombre de cas ne cesserait de croître. À la une des journaux, on parle d’épidémie… Au Japon, le nombre de personnes dépressives est passé ainsi de quelques dizaines de milliers dans les années 1990 à 250 000 en l’an 2000, jusqu’à atteindre plus d’un million aujourd’hui. Une tendance qui n’épargne aucun pays. Quant à la consommation mondiale d'antidépresseurs, elle a doublé en une décennie, de 2000 à 2011. Comment expliquer ces données alarmantes ? Comment nos sociétés en sont-elles arrivées à produire de la dépression à grande échelle ? Si la maladie laisse souvent l'individu seul face à sa détresse et à son histoire personnelle, ce film propose à l’inverse d’interroger les raisons collectives de notre désarroi. Du Japon à la Grèce en passant par l’Allemagne, les États-Unis, la Suisse et la France, des médecins, des philosophes, des sociologues, des anthropologues et des travailleurs sociaux, tous témoins et acteurs de ce phénomène, s'interrogent sur les racines et les conséquences de cette vertigineuse "épidémie".

Crises
Comment les chiffres sont-ils calculés ? D'après quelles données le diagnostic de dépression est-il posé, et par qui ? Comment l’arrivée d’une nouvelle classification des symptômes aux États-Unis (le DSM) a-t-elle bouleversé l’idée que nous nous faisions de la santé mentale et de nous-mêmes ? En croisant les regards, le film explore l’envers de notre monde contemporain, des exigences qu’il impose, des risques liés à une vision exclusivement pathologique des crises personnelles et collectives, qui ne propose à nos impasses qu'une solution médicamenteuse.

Au gré des vents - Le mistral, seigneur de la Provence réalisé par Monika von Behr



Les vents, sources d’émerveillement mais aussi de dangers, ont une influence déterminante sur le climat et les régions qu’ils traversent. En Provence, on bénit le mistral tout autant qu’on le maudit. Venu du nord, ce vent sec et froid balaie la vallée du Rhône jusqu’au golfe du Lion, atteignant l’apogée de sa puissance en hiver et au printemps.

En Provence, on bénit le mistral tout autant qu’on le maudit. Venu du nord, ce vent sec et froid balaie la vallée du Rhône jusqu’au golfe du Lion, atteignant l’apogée de sa puissance en hiver et au printemps. En ancien provençal, "mistral" signifie "maître". Maître impitoyable qui, même en été, glace jusqu’aux os, le mistral gratifie pourtant la région de couleurs lumineuses, d’un air sain et d’un ciel bleu resplendissant. Et les amateurs de vol à voile s’en donnent à cœur joie : aux commandes de leurs planeurs, ils peuvent atteindre 300 kilomètres par heure. Le vent atteint des vitesses record lorsqu’il se heurte au mont Ventoux, emblème de la Provence dominant la vallée du Rhône. Les vignobles biologiques qui s’étendent à ses pieds tirent eux aussi profit de la puissance du vent.

Wednesday, 25 March 2015

Pierre Bonnard, les couleurs de l'intime réalisé par Bruno Ulmer



Pierre Bonnard est l’un des grands maîtres de la peinture du XXe siècle. Peintre de l’intime, porté par l’obsession des paysages et des scènes d’intérieur, il a travaillé sans relâche à exalter la couleur et la lumière.

Attentif à tous les mouvements contemporains, de l'impressionnisme au fauvisme en passant par le cubisme et le surréalisme, Pierre Bonnard a suivi un chemin singulier. Il affronta en solitaire les défis d'une peinture en mutation et mena durant toute sa vie une réflexion obstinée sur le métier de peintre. Bonnard fut loin de faire l'unanimité. "Ce n’est vraiment pas un peintre moderne, il obéit à la nature", disait de lui Picasso. Ce à quoi Matisse répondait avec conviction et amitié : "De nous tous, c’est Bonnard le plus grand."

Plongée dans l'univers du peintre
Comment Bonnard, cet homme secret, inquiet, au quotidien si confortablement réglé, est devenu cet incontestable peintre de l’émotion, ce maître de la couleur et de la lumière poussées jusqu’à l’incandescence ? À travers ses tableaux mais aussi ses carnets intimes, sa correspondance avec Matisse et Vuillard, ses clichés photographiques, ses lieux de vie peints et sublimés, le film nous plonge dans l’univers de ce maître de la couleur.

Sublimes bars du monde - Exalter le panorama réalisé par Michael Trabitzsch



Le club privé installé au 51e étage de la Roppongi Hills Mori Tower à Tokyo offre à ses membres le double avantage d’un panorama à 360 degrés sans égal dans la capitale japonaise et d’une sensation d’espace, rare dans cette ville surpeuplée. Le club a été pensé comme une agora du XXIe siècle pour les managers influents de la planète…

Sylvette, un modèle de Picasso réalisé par Grit Lederer



Au printemps 1954, Pablo Picasso, qui séjourne dans le village provençal de Vallauris, demande à Sylvette David, sa jeune voisine de 19 ans, de devenir son modèle. En quelques semaines, il fera plus de cinquante portraits de la jeune femme à la haute queue de cheval blonde et à la frange en désordre – dans une étonnante diversité de styles, du réalisme au cubisme. Une collaboration qui aida le peintre à surmonter sa récente rupture avec l’artiste Françoise Gilot, partie vivre à Paris avec leurs deux enfants. Ce documentaire intimiste part à la rencontre de Sylvette David, qui fut l’un des témoins privilégiés du travail de cet artiste phare du XXe siècle.