Thursday, 28 April 2016

AFP, profession photographe réalisé par Daniel Lainé, Myriam Aklil & Céline Hue



suite

Découvrir le métier de reporter-photographe, c'est ce que nous propose France 5 avec ce documentaire en deux volets, dont la deuxième partie sera programmée mardi 5 février à la même heure.

Le choix de l'Agence France-Presse ne doit rien au hasard. Avec 1 000 clichés diffusés quotidiennement et 270 photographes, elle revendique le titre de deuxième fournisseur de photos dans le monde.

Le documentaire nous propose le portrait croisé de cinq d'entre eux et, à travers leurs pérégrinations, un regard révélateur sur la couverture médiatique des grands événements de l'actualité de 2007.

La première partie se déroule en France avec, en fil rouge, la campagne présidentielle. Eric Feferberg, chargé de suivre Ségolène Royal, braque son objectif sur la candidate socialiste en déplacement aux Antilles puis lors du vote à Melle, dans sa circonscription, et enfin lorsqu'elle rejoint son QG alors que sa défaite n'est un secret pour personne.

Son homologue, côté Nicolas Sarkozy, n'est autre que Thomas Coex. Il nous fait découvrir les coulisses de la campagne où tout est réglé par le service de communication. A Marseille, par exemple, où l'attaché de presse joue la doublure du candidat pour que les photographes fassent leurs réglages avant son arrivée.

Les difficultés du métier apparaissent au grand jour. Il faut jouer des coudes dans les mêlées de photographes, éditer et envoyer au plus vite les prises de vue, accepter les diktats des services de communication et tenter de trouver la brèche pour avoir des clichés différents.

Comme Anne-Christine Poujoulat, pigiste au bureau de Marseille, qui réussit à se glisser sous les barrières pour décrocher les portraits de stars hollywoodiennes lors de leur montée des marches au Festival de Cannes.

Le second volet met le cap sur l'international. On retrouve Thomas Coex en reportage au Tchad pour suivre l'affaire de l'Arche de Zoé. Avant d'emboîter le pas à Peter Parks à Pékin, à quelques mois des Jeux olympiques, et de suivre Jaafar Ashtiyeh, correspondant de l'AFP à Gaza.

À propos de Tristes Tropiques - Hommage à Claude Levi Strauss réalisé par Jean-Pierre Beaurenaut, Jorge Bodanzky & Patrick Menget



"Tel je me reconnais, voyageur, archéologue de l'espace, cherchant vainement à reconstituer l'exotisme à l'aide de parcelles et de débris". Voyage initiatique sur les traces d'un jeune ethnologue inconnu, Claude Levi-Strauss, qui, de 1936 à 1938, parcourt les savanes et les forêts du Brésil méridional en quête de mondes primitifs.

Ce film est une confrontation entre les images photographiques et cinématographiques qu'il réalisa alors, et celles filmées un demi-siècle plus tard sur les lieux mêmes de ses expéditions chez les Indiens. En contrepoint de ces images, des extraits de "Tristes Tropiques", son autobiographie intellectuelle qui le rendit célèbre dans les années 50, et l'entretien qu'il accorda au retour de ce pèlerinage.

A poil dur, à poil long, à poil ras Le teckel réalisé par Kai Christiansen



On les appelle "saucisses à pattes", on les trouve parfois ridicules et pourtant ils accompagnent pas mal de stars ! Petite chronique pleine d'humour pour faire le tour du teckel.

Qui l'eût cru ? Le teckel, ce petit "chien-saucisse" à sa mémère originaire d'Allemagne, servait à chasser le blaireau au XVIIe siècle ! C'est seulement deux siècles plus tard que les éleveurs ont créé des variantes de cette race. De nos jours, si la majorité des teckels vivent au Japon, ils n'échappent pas au phénomène de la mondialisation. Ils concourent à des championnats du monde de beauté en Hongrie, présentés par des éleveurs français, allemands et italiens qui s'efforcent de façonner le teckel "parfait". Loin des podiums, en Italie, les petits chiens chassent le sanglier. Et, si en France on leur apprend à danser, au Japon, ils ont carrément droit à des massages et à des bains de boue ! C'est que, avec sa silhouette ridicule et ses gros yeux attendrissants, le teckel est devenu une star. Il a su séduire des personnalités aussi différentes que la reine Victoria, l'empereur Guillaume II, Rommel, Tchekhov, Karen Blixen, Picasso, Andy Warhol, David Hockney et, plus récemment, la mannequin Heidi Klum.... Souvent drôle, toujours très humain, il pourrait prêter le flanc aux moqueries du fait de sa petite taille hargneuse. Mais ne vous y fiez pas ! Sacrément puissant, il est capable d'en remontrer à des congénères beaucoup plus gros que lui.

Wednesday, 27 April 2016

Carnaval réalisé par Henri Verneuil



M. Dardamelle est architecte à Aix-en-Provence et a une femme fort dépensière. A tel point qu'il décide de refuser de payer la dernière robe de celle-ci. Par dépit, elle lui jette alors à la figure qu'il est cocu. Certes très bourgeoisement, mais cocu quand même. La réaction de Monsieur l'architecte va être plutôt surprenante !

Cadavres exquisréalisé par Francesco Rosi



L'inspecteur Amerigo Rogas mène l'enquête après une série de meurtres touchant la magistrature italienne. Plus il avance et plus il se trouve pris dans les filets du contexte politique de l'Italie des « années de plomb », lorsque la crainte d'une révolution inspira au pouvoir l'affrontement entre deux options : la « stratégie de la tension » et celle du « compromis historique ». Ce film donne à voir la manière dont la « théorie du complot » est moins une opinion qu'un dispositif.

Ça va pas être triste réalisé par Pierre Sisser



Un brocanteur macho, un avocat lunaire et un magasinier mythomane se rencontrent par le pur jeu du hasard et mettent au point le hold-up du siecle. Mais, pour de multiples raisons, les trois comperes ont une sorte de poisse qui les fait tout rater.

Le divan de Marc-Olivier Fogiel - Juliette Binoche



Chaque semaine, Marc-Olivier Fogiel accueille sur son divan rouge une figure importante de la société française, qu'elle soit issue de la sphère politique, des médias ou du monde des arts. Au-delà de l'image publique de son invité, l'animateur tente de découvrir ce qui l'a construit et a fait de lui l'adulte qu'il est devenu. Des documents d'archives et des témoignages viennent enrichir ce portrait et permettent d'évoquer les moments marquants de l'existence de l'invité, mais aussi ses échecs, ses regrets et ses fiertés.

Juliette Binoche naît le 9 mars 1964 de parents tous deux artistes. Son père Jean-Marie Binoche, est comédien, metteur en scène et sculpteur, sa mère Monique Stalens, est quant à elle comédienne et professeur de français. Durant son enfance, la jeune comédienne en herbe baigne donc dans une éducation artistique, elle pratique notamment la peinture et le théâtre.Dès ses 19 ans, Juliette Binoche fera ses premiers pas au cinéma aux côtés de réalisateurs français tels que Jean-Luc Godard, Jacques Doillon et André Téchiné. C’est d’ailleurs le film « Rendez-vous » d’André Téchiné, qui lancera sa carrière en 1985.Suivra une rencontre déterminante dans le parcours de l’actrice celle avec Leos Carax avec qui elle tournera deux films : « Mauvais Sang » (1986), « Les amants du Pont-Neuf » (1991).Très vite sa carrière prendra un tournant à l’international avec « L’insoutenable légèreté de l’être » (1988) aux côtés de Daniel Day-Lewis. Suivront « Les Hauts de Hurlevent »(1992), « Fatale » (1992), « Un divan à New York » (1996), « Le Patient anglais » (1996), « Le Chocolat » (2000), « In My Country » (2004), « Par effraction » (2006)… auprès de comédiens tels que Johnny Depp, Jude Law, Steve Carell ou Samuel L. Jackson.Ses interprétations se verront couronnées de nombreux prix tels que le César de la Meilleure actrice pour « Trois couleurs : Bleu » (1994), l’Oscar et le BAFTA de la Meilleure actrice dans un 2nd rôle pour « Le Patient anglais » (1997). Elle est aussi la seule actrice, avec Julianne Moore, à avoir réussi le « grand chelem », en étant primée dans les trois plus grands festivals de cinéma internationaux que sont Cannes, Venise et Berlin. Juliette Binoche s’impose également en artiste complète puisqu’elle expose ses peintures (« Portraits In-Eyes » en 2008), danse (Spectacle « In-I » en 2008) et monte sur les plus grandes scènes de théâtre (« Antigone » en 2015, « Mademoiselle Julie » en 2011, « Betrayal » en 2000, « Naked » en 1997).

Partis pour la gloire réalisé par Clément Perron



Tourné en 1975 dans la splendide région de Saint-Victor et de Saint-Martin,, en Beauce, ce long métrage de fiction fait revivre avec humour, sensibilité et nostalgie une époque qui a beaucoup marqué le Québec moderne. Cette résistance à la conscription et aux mandements de toutes sortes, ressentis comme une injustice, n'est-elle pas la source de cette liberté nouvelle que le Québécois? Ce « passé immédiat », que le cinéaste Clément Perron fouille ici comme un archéologue amoureux de ses racines, ne recèle-t-il pas toutes les données du problème national québécois?

Tuesday, 26 April 2016

Brigitte et Brigitte réalisé par Luc Moullet



Brigitte et Brigitte arrivent à Paris pour entamer leur première année universitaire. Elles viennent de villes de province différentes, et font connaissance sur un banc de la gare. La mode de leur époque les a façonnée à la même image. Elles deviennent amies et partagent le même appartement. Pourtant, certains points les séparent…

Bric-à-brac et compagnie réalisé par André E. Chotin



Bric-à-brac et compagnie est un moyen métrage français réalisé par André E. Chotin en 1931. Comme curiosité, il s'agit du premier film doublé en Espagne. Il fut traduit en catalan en 19331, avec le titre Draps i ferro vell, sous la direction de Magí Murià i Torner (1881-1958) metteur en scène et journaliste.

Un riche antiquaire, ayant débuté autrefois aux puces, y installe son fils, noceur impénitent, afin de lui apprendre à travailler. Il y rencontre un trésor : sa future femme.

Boum sur Paris réalisé par Maurice de Canonge



Au début des années 1950, la populaire émission radiodiffusée « La Kermesse aux Étoiles », animée par le célèbre Jean Nohain, mêlant jeux de loterie et prestations de divers artistes, va être perturbée par les péripéties d’un homme et de sa fiancée cherchant à récupérer un dangereux flacon de parfum (explosif) qui a été malencontreusement mêlé aux lots à gagner…

Boudu réalisé par Gérard Jugnot



Alors qu'il flirtait avec son assistante au bord du canal à Aix-en-Provence, Christian Lespinglet (Gérard Jugnot), marchand de tableaux de son état et néanmoins surendetté, sauve la vie d’un SDF (Gérard Depardieu) qui tentait de se noyer. Recueilli par Lespinglet et sa femme, dont la vie se montrait plutôt monotone, il se montre bien vite encombrant et perturbe leur vie.

Monday, 25 April 2016

Bons baisers... à lundi réalisé par Michel Audiard



Henri-Pierre (Jean Carmet), Bob (Jean-Jacques Moreau) et Dimitri (Jacques Canselier) sont trois gangsters minables qui s'aventurent chez Frankie Strong (Bernard Blier), le roi du show-business et son épouse Mirette (Maria Pacôme), pour les dévaliser. Malheureusement, comme tous les gens riches, Strong et ses amis n'ont pas d'argent sur eux, seulement des cartes de crédit. Henri-Pierre finit par accepter un chèque, avant de s'apercevoir qu'étant vendredi soir, les banques n'ouvrent que le lundi. Les braqueurs et les braqués vont donc passer le week-end ensemble, en famille, et les rôles vont parfois se trouver inversés…

Bonjour l'angoisse réalisé par Pierre Tchernia



Michaud, cadre modèle mais angoissé et timide au point que ses collègues l'ont surnommé « bonjour l'angoisse », travaille pour une entreprise spécialisée en alarmes, coffres-forts et autres dispositifs de sécurité. Alors que débarque un nouveau et jeune PDG qui cherche à rajeunir les effectifs, Michaud se trouve impliqué dans une affaire de braquage de banque. Se rêvant justicier, Michaud mène l'enquête et découvre que les braqueurs avaient des complicités à l'intérieur de son entreprise...

Boniface somnambule réalisé par Maurice Labro



Irréprochable détective privé aux magasins "Berthès" et spécialement au rayon bijouterie, Victor Boniface est somnambule. Ce qui l'amène à dérober la nuit ce qu'il surveille si brillamment le jour. Ce travers va le conduire à faire arrêter héroïquement trois gangsters : Charlie, René et leur complice, qui l'avaient repéré et abusaient de sa crédulité. Mlle Thomas, la sous-directrice de la bijouterie lui confiera son cœur et deviendra la mère de ses nombreux enfants qui seront, eux aussi, somnambules.