Monday, 25 February 2013

L'homme à la recherche de son passé: Mexique précolombien - Teotihuacan, la cité radieuse réalisé par Pierre Barde



Alberto Ruz, archéologue de l'Université autonome de Mexico, décrit dans ce document les grandes lignes de la civilisation maya. Il expose en particulier les péripéties de la découverte dont il est l'auteur : la crypte de la Pyramide des Inscriptions, à Palenque.

Un examen méticuleux des constructions d'Uxmal, de Chichen Itza ou de Palenque prouve que les connaissances technologiques des Mayas étaient exceptionnelles. Ils avaient mis au point des systèmes de constructions uniques dans le Nouveau-Monde.

Ainsi, au Palais du gouverneur à Uxmal (IXe siècle de notre ère), la frise qui fait le tour de l'édifice mesure plus de 200 m. Elle se compose de 20'000 éléments dont au moins la moitié forme une sorte de résille régulière sur laquelle se développent les décorations selon une rigueur identique à plus de 10'000 exemplaires. Une telle technique prouve que les Mayas connaissaient le travail en série et même la préfabrication.

Ce peuple dépourvu de toutes les connaissances auxquelles est attachée l'évolution des cultures occidentales (métallurgie, charrue, roue, animaux de somme et de trait) a réussi à léguer au monde des techniques architecturales et une conception de l'urbanisme qui pourraient servir de modèles aujourd'hui.

No comments:

Post a Comment