Sunday, 24 February 2013

L'Homme à la recherche de son passé: Les Khmers – Résurrection d'Angkor réalisé par Pierre Barde



Edifié en 967, le petit sanctuaire de Banteay Srei peut être considéré comme un chef-d'œuvre de la sculpture khmère. Ce temple représente l'un des sommets de l'expression plastique des artistes de l'ancien Cambodge. Partout dans la décoration du bâtiment, c'est la même grâce presque maniérée qui prévaut et qui caractérise l'art des sculpteurs du Xe siècle: l'encadrement ondulant des tympans sur lesquels se déroulent les grandes scènes de la mythologie hindoue, les colonnettes octogonales ouvragées, les hautes toitures aux angles desquelles se dressent les «nagas».

La sauvegarde de ce patrimoine est l'œuvre du père de l'archéologie khmère, Henri Marchal. Bernard-Philippe Groslier, qui dirige la conservation du site d'Anghor, témoigne dans ce document du travail pour préserver les splendeurs khmères de l'emprise de la végétation. Les archéologues doivent mener à bien de véritables travaux de génie civil pour consolider les sites. En outre, les «maladies de la pierre" nécessitent le concours de spécialistes en biologie et de mycologues pour combattre les lichens et les champignons qui attaquent inexorablement un des sites historiques parmi les plus importants au monde.

No comments:

Post a Comment