Thursday, 14 March 2013

J'irai dormir chez vous: Sud de la France réalisé par Antoine de Maximy



(WIKI) J’irai dormir chez vous est une série de documentaires de découverte française diffusée sur les chaînes Voyage, Canal+, puis France 5 depuis 2004 et animée par Antoine de Maximy. Celui-ci part seul dans des endroits du monde plus ou moins éloignés où il doit s’inviter chez un autochtone pour manger puis dormir, afin de mieux connaître le mode de vie et les coutumes du lieu.

Antoine de Maximy arrive dans un pays où il tente de s’inviter chez les habitants pour suivre leur mode de vie seulement grâce à sa bonne humeur et son naturel. En effet les périples du globe-trotter sont spontanés, soumis aux hasards des rencontres humaines, en dehors des commodités touristiques habituelles. Le plus souvent, il mange et dort chez les gens qu’il interroge. Son intention étant de recueillir des informations sur les modes de vie de ses hôtes et de faire des rencontres.

Sur le terrain, Antoine de Maximy dit de sa démarche qu’il s’agit d’un voyage et qu’il filme les gens, mais précise beaucoup plus rarement que le contenu passe à la télévision (cependant, toutes les personnes figurants dans le montage final du documentaire ont approuvé sa diffusion). Ainsi, les gens le perçoivent plutôt comme un voyageur extraverti, bien disposé. Certaines rencontres sont superficielles ou furtives, d’autres sont intenses ou profondes. Le pays se décline au gré des récits que les gens en font et tout prend son sens de l’intérieur : la vie des uns ou des autres se découvre depuis leur maison, leur famille, leurs loisirs, leur métier.

Sud de la France:
Antoine de Maximy a vu du pays, c’est le moins que l’on puisse dire! Inde, Maroc, Chili, Australie, Roumanie… Il a visité les cinq continents à la rencontre des peuples du bout du monde.

Avec ses caméras, il a filmé les hommes et les femmes qu’il a rencontrés sur les bords du Gange, dans la médina de Fès, à Valparaiso ou dans le quartier des affaires de Sydney. Il a, à chaque fois, expérimenté l’hospitalité des autochtones à qui il ne demandait rien de moins que de… dormir chez eux!

Il lui restait pourtant un voyage à faire. Et un voyage absolument essentiel: la France! Charité bien ordonnée commence par soi-même… Comment les Français accueillent-ils leurs prochains ? Ouvrent-ils facilement leur porte à ceux qui les sollicitent?

Pour le savoir, Antoine de Maximy s’est rendu, dans une précédente émission, au Mont-Saint-Michel, en Alsace et dans le Limousin. Aujourd’hui, il s’envole pour le sud de la France. Direction Cannes, tout d’abord. Alors que le Festival international du film bat son plein, il cherche un hôte qui pourrait l’accueillir.

Après avoir tenté sa chance auprès d’un gardien du palais qui finit par l’éconduire, il rencontre un groupe de jeunes noceurs tout à fait disposés à lui faire une petite place dans l’appartement qu’ils louent pour quelques jours.

Lourdes, ensuite, est bien sûr moins festive. «Du monde, il y en a, constate notre baroudeur. Mais des gens disponibles, je n’en suis pas du tout convaincu. Et des gens qui ont envie de rire, je n’en suis pas convaincu non plus!» Il peine à s’inviter chez les Lourdais, et notamment chez le charcutier du marché, qui lui donne une fausse adresse.

Et la Corse? C’est ici finalement qu’Antoine de Maximy est le mieux reçu. Il déjeune chez un certain Jean-Yves, puis passe l’après-midi avec un berger qui, après lui avoir offert à dîner, accepte de le loger pour la nuit.

No comments:

Post a Comment