Tuesday, 2 April 2013

Flamencos entre deux Suds réalisé par Christian Fienga & Jacques Maigne



Tout au long de l'année, ils vivent et travaillent, pensent, rêvent,respirent flamenco, en Andalousie, à Jerez, Utrera ou en France à Nîmes ou Port-de-Bouc.

Ici en Sud de France ou là-bas, en Andalousie, ils se moquent des frontières, des drapeaux, des chapelles. D'un sud à l'autre, le flamenco est leur langue commune, un secret partagé.

Depuis plus de 20 ans, le festival de flamenco de Nîmes est la plus belle vitrine du flamenco en France, l'un des festivals les plus réputés hors d'Espagne. Nîmes, appartient désormais à la géographie de l'art profond des Andalous.

Au-delà du Festival, le flamenco est présent dans la ville tout au long de l'année à travers des cours collectifs, des écoles de chant, de danse et de guitare.

Sous l'impulsion d'immigrés venus d'Espagne et de leurs enfants, ou de gitans d'origine andalouse sédentarisés, le flamenco s'est peu à peu épanoui,enraciné à Nîmes et dans le sud proche, des Bouches-du-Rhône et de la Camargue. Allant jusqu'à favoriser l'émergence d'artistes désormais reconnus par le monde du flamenco.

Que se passe-t-il aujourd'hui entre deltas du Rhône et du Guadalquivir, entre Camargue et Andalousie?

C'est cette histoire du Flamenco entre deux Suds, entre deux deltas, qui est racontée.

No comments:

Post a Comment