Monday, 1 June 2015

Les ambassadeurs de Tanna, partie 2 réalisé par Gavin Searle



Cinq membres d'une tribu du Vanuatu découvrent les indigènes de l'Angleterre. Une série-événement sur les joies de l'anthropologie inversée. Dans ce premier épisode, les cinq ambassadeurs tentent de comprendre pourquoi et comment les Anglais, qu'ils se représentent comme des frères perdus, ont oublié le chemin du bonheur.

Pour les gens de Tanna, les Anglais représentent des frères perdus, qui ont oublié le chemin du bonheur. De fait, le Vanuatu serait le pays le plus heureux du monde, la Grande-Bretagne se classant cent huitième ! Les cinq ambassadeurs tentent de comprendre, en s'initiant aux mystères de l'insémination artificielle des truies et aux rites de fin de semaine – pub local, déjeuner du dimanche…

À Tanna, paradis tropical de l'archipel du Vanuatu, la population a décidé dans les années 60 de résister à l'occidentalisation croissante et de continuer à vivre selon les traditions de ses ancêtres. Comme le reste de leurs concitoyens, Yapa le vieux chef, Albi, Posen, Joel et JJ l'anglophone ne sont vêtus à domicile que d'un étui pénien, usent de cochons comme monnaie d'échange, adorent se livrer aux danses rituelles et… vénèrent le prince Philip d'Angleterre (l'époux d'Elizabeth II) à l'égal d'un dieu. Chargés par la communauté de partir sur les lointains rivages d'Albion à la rencontre de cette figure formidable, et inspirés par les touristes qui, d'année en année, viennent les filmer sur leur île, les cinq ambassadeurs de Tanna s'équipent de caméras et s'envolent pour la Grande-Bretagne. Sur place, accueillis successivement par des fermiers aisés du Norfolk (éleveurs, ça tombe bien, de cochons), la famille d'un cabby de Manchester et un aristo du Northumberland, ils découvrent les us et coutumes indigènes, du bingo à la frite surgelée, sans perdre de vue leur princier objectif…

No comments:

Post a Comment