Sunday, 22 November 2015

À +/- 5 mètres de la surface des océans réalisé par Dominique Hennequin



Le photographe Joe Bunni explore les mers pour capter la vie fabuleuse qui se déploie à 5 mètres au-dessus ou au-dessous de la surface de l'eau. Un voyageunique à la découverte de sites fabuleux situés aux quatre coins de notre planète et qui permet de mesurer aussi l’impact du réchauffement climatique.

Photographe sous-marin, Joe Bunni sillonne les mers du globe et capte la vie dans un espace proche de la surface, mesurant "+ ou – 5 mètres" de hauteur. C'est à peu près la vision sous-marine dont on peut bénéficier en nageant équipé d'un masque et d'un tuba. Or, cet espace abrite une vie naturelle extraordinaire : lamantins, requins, nudibranches (limaces de mer) macroscopiques, dragons de Komodo, grands cétacés et baleines, ours polaires… Dans le sillage du photographe plongeur et au plus près de la faune, ce documentaire nous fait découvrir des sites exceptionnels tout autour de la terre, de la côte (estuaires et mangroves) au grand large océanique, de la Polynésie française à l'Arctique en passant par l'Indonésie, les Bahamas, la Floride ou le Canada.

Attention, fragile
Mais c’est aussi là, près de la surface des mers, que l’on mesure l’effet de la pollution et du réchauffement climatique. Joe Bunni rencontre des habitants, des guides ou des scientifiques qui lui font découvrir ces merveilles de la nature qu'ils connaissent bien, et témoignent de leur fragilité croissante. Ils tentent aussi de donner des pistes de conservation et évoquent les initiatives déjà prises en la matière. Un point de vue imprenable sur des splendeurs à préserver.

No comments:

Post a Comment