Sunday, 1 November 2015

Cinema Perverso - Le merveilleux monde perdu des cinémas de gare réalisé par Oliver Schwehm



Le cinéma de gare allemand, kitch, trash ou érotique, connut son apogée dans les années 1960 et 1970. Retour aussi drôle qu’instructif sur ce phénomène de la culture interlope.

C’est un phénomène historique propre à l’Allemagne d'après-guerre. Lors de la reconstruction des grandes gares du pays (Francfort, Munich, Cologne, Düsseldorf, Stuttgart…), la compagnie des chemins de fer allemands construit des salles de cinéma dans lesquels les voyageurs peuvent passer le temps entre deux trains. Alors que la programmation est initialement réservée à l’actualité, l’arrivée de la télévision dans les foyers l’oriente vers le cinéma de série Z, allemand ou étranger. Science-fiction de bric et de broc, westerns, polars, films de kung-fu, gore ou érotiques alternent avec des œuvres d’auteur au parfum de soufre comme La grande bouffe et Salo ou les 120 journées de Sodome. De plus en plus malfamés, les cinémas de gare se "spécialisent" au fil du temps dans les films X réservés aux hommes, avant de péricliter avec l’arrivée de la VHS. Aussi drôle que passionnant, ce documentaire plonge dans cette histoire populaire du cinéma allemand des années 1950 à 1980, proposant des extraits de productions ultrakitschs ou d’actualités filmées et donnant la parole à des acteurs et réalisateurs d'outre-Rhin autrefois friands de ces salles obscures.

No comments:

Post a Comment