Tuesday, 10 May 2016

Extension du domaine de la lutte réalisé par Philippe Harel



Un homme (simplement appelé Notre Héros) désillusionné par la société moderne, et encore sous le choc d'une rupture amoureuse, voit sa misogynie s'accroître de jour en jour, à la suite de nombreuses frustrations face aux femmes et à son incapacité à entrer normalement en relation avec elles. Lors d'un voyage d'affaires en compagnie de Raphaël Tisserand, son supérieur professionnel, mais son subalterne au niveau de l'expérience amoureuse, il trouvera moyen de s'enfoncer davantage dans ses idées noires, entraînant son collègue avec lui dans une spirale pathétique.

Comme si les choses n'allaient pas assez mal, Notre Héros provoquera par inadvertance la mort de Tisserand, ce qui finira de plonger le personnage dans la dépression la plus totale.

En retraite dans un hôpital psychiatrique, il continue à pester contre les femmes et la société dont il rejette les valeurs stéréotypées (une hiérarchie de domination par le pouvoir chez les hommes, et une hiérarchie de la séduction chez les femmes).

Le film se termine tout de même sur une note positive, avec Notre Héros qui prend des cours de danse et se retrouve face à une femme nettement plus grande que lui, et qui lui sourit.

No comments:

Post a Comment