Tuesday, 28 June 2016

Le ventre de Tokyo réalisé par Reinhild Dettmer-Finke



Été 2012, après la catastrophe de Fukushima, on découvrait des taux anormalement élevés de radiation dans le thon péché au large des côtes de Californie. Les autorités ont estimées qu’il n’y avait aucun danger pour la santé. Le doute règne.

» Le ventre de Tokyo » fait l’état des lieux de cette mégapole de 36 millions d’habitants, plusieurs mois après la catastrophe nucléaire de Fukushima. Des poissons au césium à la pollution tous azimuts, le bilan dressé par les habitants de Tokyo (poissonniers, éboueurs, employés du service des eaux) est accablant.

No comments:

Post a Comment