Saturday, 30 July 2016

Quand la chimie contamine notre eau - La menace invisible réalisé par Peter Podjavorsek



Peut-on boire sans crainte l'eau du robinet ? C'est ce qu'affirme Janez Potocnik, commissaire européen en charge de l'environnement. Mais les scientifiques qui analysent les substances rejetées dans les eaux se montrent plus réservés. En effet, ils observent chez les poissons et les amphibiens des troubles de la masculinisation, des hypertrophies du foie et des branchies... Chez l'homme, les phénomènes d'allergies et de résistance aux antibiotiques progressent. La biologiste Barbara Demeneix a décelé dans l'eau des molécules perturbant le fonctionnement de la thyroïde. Écotoxicologue, Peter von der Ohe plaide pour une révision des protocoles expérimentaux d'analyse des eaux : selon lui, trop peu de substances sont testées, les seuils de tolérance sont trop hauts et seuls 15 % de nos eaux sont propres. Mais dans les pays en voie de développement, la situation est plus dramatique encore : en Inde, où l'industrie pharmaceutique européenne a délocalisé une partie de sa production, le chercheur Joakim Larsson a mesuré des concentrations en antibiotiques un million de fois supérieures à la normale. Maladies chroniques, fausses couches et naissances de nourrissons handicapés se multiplient. Un constat qui invite à se mobiliser : les scientifiques en appellent aux industriels et aux autorités administratives et explorent des solutions pour dépolluer l'eau.

No comments:

Post a Comment