Tuesday, 30 August 2016

Somniloques réalisé par Verena Paravel & Lucien Castaing-Taylor



Une ville de nains à louer, une procédure chirurgicale qui tourne mal, une orgie impromptue... : tels sont les sujets de certains des monologues nocturnes, enregistrés sur magnétophone, d'un parolier américain, Dion McGregor, devenu le plus illustre des " sleep-talkers" ? ceux qui parlent dans leur sommeil. Décédé en 1994, McGregor a ainsi légué à la postérité vingt-trois heures de "somniloques" qui, mises bout à bout, offrent le condensé, à la fois ethnographique et délirant, d'une époque et d'un pays en crise, mais aussi une ballade universelle dans les replis de l'âme humaine.

Ce matériel sonore d'une incroyable richesse est porté dans ce film par un langage cinématographique qui, comme les rêves, s'affranchit des repères narratifs et temporels pour progresser selon une logique proche de celle de l'inconscient. Scrutant les corps au repos de dormeurs silencieux, hommes et femmes abandonnés devant la caméra, Somniloques entraîne le spectateur dans un troublant voyage onirique.

No comments:

Post a Comment