Thursday, 25 August 2016

Zénitude et plénitude - Le jardin japonais réalisé par Victor Stauder



À la découverte des plus beaux spécimens de l'art du jardin japonais. Le plus célèbre d'entre eux est le jardin de pierres du temple Ryoanji. Il s'agit d'un "karesansui", archétype du jardin dit "sec", c'est-à-dire dépourvu d'eau, de plantes et d'arbres.

C'est à Kyoto, ancienne capitale impériale et métropole culturelle du Japon, qu'il faut découvrir en priorité ces jardins, considérés comme des duplicatas de la nature. Le plus célèbre et le plus visité de l'archipel nippon est le jardin de pierres du temple Ryoan-ji. Il s'agit d'un karesansui, archétype du jardin dit "sec", c'est-à-dire dépourvu d'eau, de plantes et d'arbres. À Tofuku-ji, temple de l'école Rinzaï, l'une des deux grandes sectes zen, s'étend un autre jardin emblématique conçu en 1939 par l'architecte paysagiste Mirei Shigemori : jardin de contemplation sur la moitié de sa surface, il intègre des pièces d'eau de l'autre, notamment un étang avec des ponts et des passerelles, mais aussi cinq monticules couverts de mousse représentant les gozan, les cinq principaux temples du bouddhisme zen à Kyoto.

No comments:

Post a Comment