Thursday, 1 September 2016

Un palais à Marrakech réalisé par Uli Patzwahl



La médina de Marrakech attire les investisseurs. Aujourd'hui, une demeure sur cinq y appartiendrait à des Européens, les Marocains étant souvent partis s'installer à la périphérie. Ce n'est pas le cas de la famille Segueni, qui habite le Palais Soleiman, édifié au début du XXe siècle pour le caïd Al Layadi, et qui tient beaucoup à sauvegarder ce patrimoine architectural.

La médina (partie ancienne de la ville) de Marrakech attire les investisseurs et la jet-set. Aujourd'hui, une demeure sur cinq y appartiendrait à des Européens, les Marocains étant souvent partis s'installer à la périphérie. Ce n'est pas le cas de la famille Segueni, qui habite le Palais Soleiman, édifié au début du XX e siècle pour le caïd Al Layadi. Driss Segueni tient à sauvegarder ce patrimoine architectural et culturel. Il entreprend en permanence des travaux de restauration avec les meilleurs artisans : mosaïstes, carreleurs, maçons, menuisiers... Il aime aussi dénicher lampes, accessoires et mobilier traditionnel dans les échoppes et ateliers de la ville. Aujourd'hui, toute la maisonnée se mobilise pour recevoir deux cents convives à l'occasion de la fête de l'Achoura. L'occasion de préparer des plats exquis et de soigner la décoration.

No comments:

Post a Comment