Monday, 24 October 2016

La face cachée du bio low cost réalsé par Éric Wastiaux



Le «bio», que l'on dit bon pour la santé et la planète, a le vent en poupe. Il ne cesse de se développer et en quelques années, le marché bio a doublé en France. Son chiffre d'affaires atteint aujourd'hui les sept milliards d'euros. Longtemps réservé aux magasins spécialisés et destiné à une clientèle aisée, le bio se démocratise. Les grandes enseignes se sont lancées dans la course et ont créé le bio «low cost». Ce succès fulgurant cache pourtant certaines dérives. En effet, entre importations massives et production intensive, le bio des supermarchés semble souvent bien loin des principes fondateurs de l'agriculture biologique, prenant parfois les mêmes chemins que le conventionnel. A force de se vouloir moins cher et accessible, le bio ne risque-t-il pas de perdre son âme ? Enquête sur les dérives du bio low cost.

No comments:

Post a Comment