Thursday, 6 October 2016

Les États-Unis et la drogue - Une guerre sans fin réalisé par Eugene Jarecki



Politique d'amélioration de la santé publique ou instrument de contrôle des pauvres et des minorités ? Bilan de 35 ans de lutte contre la drogue aux États-Unis. Des quartiers défavorisés aux prisons, Eugene Jarecki s'immerge dans une Amérique parallèle, en proie à la misère et à l'illégalité.

En 1969, Richard Nixon déclare la drogue ennemi numéro un des États-Unis d'Amérique. La guerre est-elle aujourd'hui gagnée ? Certainement pas : les stupéfiants restent à l'origine de tous les problèmes, affirme Nannie Jeter, l'ancienne nounou noire d'Eugene Jarecki. Frappé par cette affirmation, le réalisateur et essayiste américain entreprend alors une enquête fouillée et subtile sur trente-cinq ans de répression de la toxicomanie, éclairant en particulier ses liens avec la question raciale.

Classes et races
Des quartiers défavorisés aux prisons en passant par les tribunaux, Eugene Jarecki s'immerge dans une Amérique parallèle, en proie à la misère et à l'illégalité. Quelle est la part de la responsabilité individuelle ? Des structures sociales ? Prévenus et condamnés, juges, policiers, gardiens de prison, médecins apportent chacun des éléments de réponse. Le réalisateur rencontre ainsi les différents acteurs de la lutte anti-drogue et écoute leur perplexité face à cette guerre aux méthodes douteuses et aux résultats bien maigres. Surtout, il lève le voile sur les corrélations observables avec la question raciale : depuis le XIX e siècle, tout se passe comme si les lois sur les drogues servaient avant tout d'arguments électoraux et d'armes contre des populations noires ou immigrées considérées comme une menace économique.

No comments:

Post a Comment