Sunday, 16 October 2016

L'île aux filles de joie réalisé par Giovanni Giommi



Dans le golfe du Bengale, une petite île peuplée de prostituées est menacée par la montée des eaux. Paroles de femmes courageuses et dignes, dont le monde s'érode.

Sur l'île de Banishanta, au Bangladesh, vivent quelques dizaines de femmes, toutes prostituées. Parmi elles, Razia, qui habite sur l'île depuis l'âge de 11 ans ; Khadidja, qui aime Sohel le pêcheur ; Shefali, qui rêve que sa petite fille quitte cet endroit et raconte l'insupportable douleur à chaque fois qu'un homme se couche sur sa poitrine. Leurs clients arrivent chaque jour par bateau. Mais l'eau menace d'engloutir ce lupanar entouré par les flots. Le fleuve Pashur grossit, la mousson se fait chaque année plus violente, les vagues grignotent les côtes, les cyclones ébranlent les cabanes de tôle. Sur cette terre menacée par le changement climatique, les femmes travaillent, dans l'espoir d'un avenir meilleur pour elles et leurs familles. Elles racontent leur arrivée sur l'île-maison close, leur statut de prostituée, le regard que portent sur elles la société et leurs conjoints. Leurs voix parlent d'amour et de fierté, de pudeur et de dignité.

No comments:

Post a Comment