Wednesday, 2 November 2016

Le prix du rêve américain réalisé par Hélène Eckmann



Les États-Unis sont sortis de la crise économique. Plus de 9 millions d’emplois créés depuis 2009, 5% de chômage, c’est deux fois moins qu’en 2009. Cette nouvelle croissance est-elle si convaincante ?

L’Amérique connaît un taux de chômage historiquement bas, et, pourtant, les Américains sont « historiquement pauvres ». Près de 15 % de la population vit en dessous du seuil de pauvreté : 46,7 millions d’Américains sont dans une situation de pauvreté. Pour la plupart, pourtant, ils ont un travail : on les appelle les « low income workers ».

Aujourd’hui, le salaire minimum aux Etats-Unis est de 7,25 $/heure, or le salaire minimum vital est estimé à 15 $/heure. On peut donc être salarié et vivre en dessous du seuil de pauvreté. Résultat, la majorité des bénéficiaires d’aides caritatives, collectes alimentaires sont des salariés. Les Américains sont souvent contraints de cumuler les petits boulots pour s’en sortir.

Cumul de petits boulots sous-qualifiés, temps partiel mal payé n’offrant aucune protection sociale, temps de travail démesuré juste pour joindre les deux bouts, c’est l’autre facette de la « reprise ». Rencontre avec les sacrifiés de ce nouveau miracle économique américain...

No comments:

Post a Comment