Saturday, 31 December 2016

Le monde merveilleux du GPS réalisé par Franck Cuvelier



Le GPS, système de géolocalisation initialement destiné à l'armée, permet de se positionner grâce aux satellites en orbite autour de la Terre. Depuis son lancement par le président Reagan, il a impacté divers domaines comme la technologie, la sociologie, l'économie, la défense et la stratégie. En quelques années, le GPS est devenu un outil du quotidien pour les professionnels comme pour les civils. D'un point de vue militaire, il a changé la façon de faire la guerre. Selon l'armée américaine, 80% des opérations ne pourraient pas être conduites sans son aide. Mais il est aisé de brouiller son signal. La population civile, elle, est littéralement dépendante de cet outil, à peine âgé d'une vingtaine d'années. Se pose alors la délicate question de l'anonymat : toute personne possédant un GPS sur son smartphone, sa tablette ou bien sa montre est désormais localisable.

Virus géants réalisé par François-Xavier Vives



Ces organismes, parfois très différents les uns des autres, et tous étonnants par certaines de leurs caractéristiques, défient les connaissances en virologie.

Au coeur des machines - De l'ascenseur à la pompe à essence réalisé par Matthew Walters



Mise en lumière du mécanisme de l'ascenseur, de la pompe à essence, du broyeur de végétaux, de la trancheuse de viande et de la roulette du dentiste.

Au coeur des machines - Du skateboard au distributeur de billets réalisé par Tom Ranson



Comment se fabrique un distributeur de billets, un aspirateur, un skateboard, un cric de voiture, un projecteur numérique ou une pince multifonctions.

Friday, 30 December 2016

Demain réalisé par Cyril Dion & Mélanie Laurent



Et si montrer des solutions, raconter une histoire qui fait du bien, était la meilleure façon de résoudre les crises écologiques, économiques et sociales, que traversent nos pays ? Suite à la publication d’une étude qui annonce la possible disparition d’une partie de l’humanité d’ici 2100, Cyril Dion et Mélanie Laurent sont partis avec une équipe de quatre personnes enquêter dans dix pays pour comprendre ce qui pourrait provoquer cette catastrophe et surtout comment l'éviter. Durant leur voyage, ils ont rencontré les pionniers qui réinventent l’agriculture, l’énergie, l’économie, la démocratie et l’éducation. En mettant bout à bout ces initiatives positives et concrètes qui fonctionnent déjà, ils commencent à voir émerger ce que pourrait être le monde de demain…

Les trésors des vignobles français réalisé par Simon Thisse



Sophie Jovillard part à la découverte des vignobles de France, un patrimoine architectural unique et un savoir-faire ancestral, partie intégrante de l'art de vivre à la française. Petrus, Yquem, Margaux pour le Bordelais, Romanée-Conti, Leroy, Clos de Vougeot pour le vignoble de Bourgogne, Dom Pérignon, Krug ou Salon pour la Champagne : ces noms font rêver les papilles du monde entier. En 2015, les coteaux, les maisons et les caves de Champagne ont même été classés au patrimoine mondial de l'Unesco.

Wednesday, 28 December 2016

Fumée blonde réalisé par Robert Vernay & André Montoisy



Poursuivi par des tueurs, un agent de l'Intelligence Service se réfugie dans la villa de Sophie, directrice d'une agence de police privée. L'inconnu à qui Sophie ofîre asile pour une nuit éprouve, comme son hôtesse, le coup de foudre. Il lui demande, dans le cas où il ne donnerait pas signe de vie un certain temps après son départ, de faire parvenir à l'un de ses amis un paquet de cigarettes qu'il lui remet. Le lendemain matin, en sortant de la villa, l'homme est abattu d'une rafale de mitraillette par des inconnus qui chargent son corps dans leur voiture et disparaissent. Sophie, qui a assisté au drame, se lance à la recherche de l'agent à qui elle doit remettre le fameux paquet de cigarettes. Mais qui sont les véritables amis de celui qu'elle a promis d'aider ? Assistée par deux de ses camarades dont l'un accumule les sottises comme à plaisir, obligée de continuer sa tâche parallèlement à l'inspecteur de police qui la protège secrètement, elle n'échappera qu'à grand peine aux espions qui veulent s'emparer du paquet de cigarettes. Quand après des poursuites mouvementées Sophie retrouve sain et sauf celui qu'elle croyait mort, ce sera pour apprendre que tant de peines étaient inutiles puisque les documents contenus dans le paquet de cigarettes sont devenus sans valeur du fait d'un revirement de la politique internationale. Le couple ne s'en consolera pas moins devant la perspective d'un beau mariage.

Cuisine Royale au château de Heks réalisé par Gabrielle Cipollitti



Un fabuleux voyage nocturne à travers la Florence des Médicis, à la découverte de ses chefs-d’oeuvre et de ses hauts lieux, du prodigieux musée des Offices à la basilique San Lorenzo en passant par le merveilleux et peu accessible corridor de Vasari.

Au XVe siècle, une ère nouvelle émerge à Florence, qui transformera l’Italie puis l’Europe tout entière : la Renaissance. À la faveur d’une promenade nocturne, ce documentaire nous entraîne dans un voyage unique dans la ville des Médicis, où les destins de ces grands mécènes ont croisé ceux d’artistes de renom, comme Botticelli, Léonard de Vinci, Michel-Ange ou Raphaël. Du musée sis dans la maison de famille de Michel-Ange au mystère d'une fresque disparue de Léonard de Vinci, du prodigieux musée des Offices à la basilique San Lorenzo en passant par le merveilleux et peu accessible corridor de Vasari – le passage jadis secret reliant le Palazzo Vecchio au Palazzo Pitti, au-dessus de l'Arno –, Florence nous dévoile ses trésors.

La nouvelle architecture alpine (4/4) L'Autriche réalisé par Frieder Käsmann



Pays de ski et de randonnée, l’Autriche a voulu conférer une empreinte plus contemporaine à ses édifices touristiques. En attestent les gares de remontées mécaniques imaginées par Carlo Baumschlager (le Wildspitzbahn) ou Johann Obermoser (le Gaislachkoglbahn), comme le tremplin et le funiculaire d'Innsbruck, dessinés par la star Zaha Hadid. Des architectes du cru, comme Hermann Kaufmann et les frères Stefan et Bernhard Marte, y ont également laissé leur empreinte.

Déserts réalisé par John Geraint



Gros plan sur cinq déserts emblématiques, qui ne sont pas que de vastes espaces vides : Gobi, Thar, Atacama, Judée et Namib. Chacun d'eux a sa propre personnalité. Le désert de Thar par exemple a une densité de population plus importante que celle de la Grèce, alors que, à l'inverse, le désert de Gobi a la plus faible au monde. De tout temps, les déserts ont défié l'Homme. Mais la vie s'y est malgré tout frayé un chemin. Aujourd'hui, les trésors inexploités que renferment leurs sous-sols attirent les convoitises des hommes. Et le fragile équilibre qui s'était installé entre les déserts et leurs habitants est mis à l'épreuve. Redistribution économique, matérielle et culturelle, les déserts sont à l'aube d'une transformation.

Au plus profond de la Terre réalisé par Yavar Abbas



Une plongée dans les profondeurs de la Terre et des différentes couches qui la composent permet d'expliquer son passé et ses origines.

Le chat de neige réalis par Sheldon Cohen



Dessin animé pour enfants inspiré de la nouvelle de la célèbre auteure Dayal Kaur Khalsa. Par un après-midi de neige et de froid, un petit garçon écoute, fasciné, le récit de sa grand-maman. Elle lui raconte l'histoire touchante d'une petite fille solitaire et de son chat magique. Ce film marie merveilleusement la peinture aux doigts et les aquarelles réalisées directement sur l'image.

Monday, 26 December 2016

Le passe-muraille avec Denis Podalydès réalisé par Dante Desarthe



Adapté de la célèbre nouvelle de Marcel Aymé, un irrésistible passe-muraille dans le Paris d’aujourd’hui, avec un très inspiré Denis Podalydès. Dans cette comédie fantastique, le réalisateur Dante Desarthe métamorphose le personnage principal en super-héros dont l’insolence libertaire s’éveille en même temps que le sentiment amoureux. Jubilatoire !

Divorcé depuis douze ans, Émile Dutilleul, 46 ans, comptable dans une compagnie d’assurances, a le cheveu rare, pas d’amis, et une vie réglée comme du papier à musique. Celle qu’il joue au piano à ses heures perdues dans son petit appartement d’un Montmartre envahi par les touristes. Chaque mois, il rend visite à sa mère. Mais quand la solaire Ariane, une nouvelle stagiaire, fait son apparition au bureau, Émile reprend goût à la vie. Presque simultanément, il se découvre un pouvoir extraordinaire : il peut traverser les murs...

Super-héros
Faire traverser le temps au Passe-muraille de Marcel Aymé (1941) pour le parachuter dans le Paris d’aujourd’hui, coincé entre un chef du département Sinistres rompu aux "éléments de langage" et une douce vieille mère dont la mémoire s’est arrêtée à la Coupe du monde de 1998 et aux deux buts de Lilian Thuram en demi-finale, tenait du pari. Dante Desarthe (Le système de Ponzi) le relève avec élégance, insufflant à cette comédie fantastique un charme subtilement décalé dans une rude société contemporaine. Avec une jubilation manifeste, le réalisateur métamorphose son Émile Dutilleul en super-héros dont l’insolence libertaire – il dévalise les banques et s’évade de prison ? s’éveille en même temps que le sentiment amoureux. En costume noir ou tee-shirt guépard, Denis Podalydès campe un passe-muraille irrésistible de drôlerie et de poésie, face à la pétillante Marie Dompnier, quand Jacques Bonnaffé surprend en ministre de l’Intérieur crispé. Une fable sociale au délicieux grain de folie.

Sunday, 25 December 2016

Les cathédrales dévoilées réalisé par Christine Le Goff & Gary Glassman



Véritable révolution architecturale, les cathédrales, nées au milieu du XIIe siècle, ont profondément transformé le paysage français, et permis aux bâtisseurs de satisfaire leur quête de lumière et de gigantisme. On les résume souvent à l'arc brisé, à la voûte d'ogives et à l'arc-boutant. Or, des découvertes récentes ont dévoilé une réalité plus complexe. Si les arcs-boutants de Noyon ne furent ajoutés qu'après coup, en revanche, à Paris, ils apparurent plus tôt qu'on ne l'affirmait, dès le XIIe siècle. Scrutant la pierre, le vitrail et le fer, une nouvelle génération de chercheurs est sur le point de réécrire l'histoire des cathédrales.

Anguille sous cloche
Peu de témoignages subsistent sur ces éblouissants édifices. Les spécialistes, géologues et archéologues, doivent donc les décrypter. Récemment, ils ont pu numériser des monuments au laser et les reconstituer en 3D, accédant ainsi à des données précises. Celles-ci ont révélé des éléments troublants : anomalies architecturales, arcs-boutants mal placés... Par ailleurs, les travaux de restauration entrepris à Chartres ont abouti à de surprenantes découvertes sur les matériaux et les techniques de construction. À l'aide d'interviews de spécialistes et d'images de synthèse, ce documentaire fait le point sur ces avancées et retrace aussi le travail des artisans, longtemps restés dans l'ombre des maîtres d'œuvre et des commanditaires. Chemin faisant, on visite les hauteurs et les recoins les plus inaccessibles des grandes cathédrales de France, à Paris, Beauvais, Amiens, Noyon et Chartres, défiant les lois de la pesanteur.

Belmondo par Belmondo réalisé par Régis Mardon

Belmondo par Belmondo

Pour la première fois, Jean-Paul Belmondo se raconte en photographie. Cet album est celui de sa vie, et pas seulement de sa carrière : l’enfance, la famille, les femmes, les amis, les enfants, les films et le théâtre… En texte et en images, il parcourt son histoire. Ce petit Parisien élevé dans une famille aimante et cultivée (son père est le sculpteur Paul Belmondo) est un cancre et passe d’école en école. Il se voit plutôt boxeur ; il est doué pour tous les sports. Avec l’assentiment et l’aide de son père, il prend des cours de théâtre. Il rêve du Conservatoire et de répertoire classique : il lui faudra mériter l’accès au temple du théâtre français, et c’est la comédie qui va le révéler sur les planches. C’est là, d’ailleurs, qu’il va faire la connaissance de sa « bande » : de jeunes comédiens, qui deviendront, les uns après les autres, les grandes figures du cinéma français. Puis vient le temps des premiers tournages. Mais c’est Godard et la Nouvelle Vague qui vont faire de Belmondo une star et l’icône d’une génération. C’est le début d’une carrière extraordinaire et internationale, imbriquée dans une vie impétueuse.

Friday, 23 December 2016

L'Allemagne vue d'en haut réalisé par Petra Höfer


suite


L'Allemagne à vol d'oiseau montre sous un angle insolite un pays varié en termes de paysages, de faune, d'activités économiques et de patrimoine historique.

Les pionniers de la télé réalisé par Jacques Pessis



Ils s'appellent Pierre Sabbagh, Pierre Tchernia, Georges de Caunes ou encore Jacqueline Joubert. Visionnaires, enthousiastes et particulièrement débrouillards, ils ont lancé un nouveau média devenu au fil du temps incontournable dans tous les foyers de France. Comment et dans quelles circonstances, parfois insolites, les concepts de journaux télévisés, de rendez-vous sportifs ou d'émissions de variétés ont-ils été créés ? Qu'est-ce qui a fait la popularité de la télévision ? Voici l'histoire des pionniers du petit écran, racontée entièrement en images d'archives.

Le monde de Jamy - La magie des feux d'artifices réalisé par France 3



Dans le parc royal de Saint-Cloud, Myriam et Jamy ont suivi les préparatifs du plus grand feu d’artifice d’Europe, avec Jean-Eric Ougier. Cet artiste français enflamme des sites prestigieux dans le monde entier.

Les trésors de la haute couture réalisé par Anne Gauthier


suite


Sophie Jovillard part à la découverte des trésors de la haute couture, de Chanel à Saint Laurent, en passant par Dior, Valentino, Schiaparelli et Alexandre Vauthier. Chacun de ces créateurs a inventé un univers original et son propre style, a apporté sa pierre à l'histoire et à la mythologie de la mode. Chacun, à sa manière, a écrit une page de cet art de vêtir avec pour seul mot d'ordre, l'excellence. Tous ont inscrit leur nom en lettres d'or dans le patrimoine culturel et artistique français.

Les Alpes à vol d'oiseau réalisé par Peter Bardehle & Sebastian Lindemann



Si la conquête des sommets et le tourisme de masse ont modifié l’imposante chaîne des Alpes au fil du temps, cette région reste un milieu hostile, où la nature menace sans cesse de reprendre ses droits. Observé depuis le ciel, ce monde pluriel et majestueux révèle d’autres aspects.

Prises de vue en Cineflex
Entre les alpages verdoyants, les cascades, les châteaux et les cols vertigineux, le paysage, sculpté par les interactions entre l’homme et la nature, paraît méconnaissable à vol d’oiseau. Les routes en lacets deviennent un tableau abstrait, les falaises ressemblent à un paysage lunaire, et des villages de poupées émergent ici et là. Au cours de ce voyage sensoriel étonnant sur le toit de l’Europe, les Dolomites, le mont Blanc, l’Allgäu ou le glacier d'Aletsch, comme autant de lieux chargés de vie et d’histoire, livrent leurs secrets. Une expérience cinématographique inoubliable, grâce aux prises de vue aériennes en Cineflex.

Thursday, 22 December 2016

Je me souviens donc je me trompe réalisé par Raphaël Hitier



La science cerne de mieux en mieux les mécanismes de notre mémoire, plus fragile qu'on ne le pense, et donc manipulable. Une enquête troublante sur les infidélités de notre cerveau.

Nous percevons spontanément notre mémoire comme un disque de stockage, qui archive au fur et à mesure les éléments de notre vécu. C'est en effet l'une de ses fonctions, mais si nous pouvons en mesurer empiriquement certaines failles, nous n'en soupçonnons ni la complexité ni la malléabilité. Influençable, la mémoire nous joue en réalité des tours en permanence. Au cours de la vie, des chocs physiques ou psychiques ne cessent d'altérer nos souvenirs proches ou lointains. Dès 1974, une psychologue américaine, Elizabeth Loftus, a mis en lumière ce qu'elle appelle le syndrome des faux souvenirs. Reconstruites à partir de récits a posteriori, nos réminiscences sont suspectes, en particulier celles de la petite enfance. Comment démêler le vrai du faux ? Sommes-nous condamnés à être trahis par notre cerveau ? Du MIT américain à l’université de Louvain en Belgique, des dizaines de chercheurs s'attachent à comprendre les mécanismes de ces distorsions, grâce à l’imagerie cérébrale et aux protocoles expérimentaux.

Lavages de cerveau
En faisant le point sur ces recherches, ce documentaire troublant explore aussi la manipulation de la mémoire. Les neurobiologistes expérimentent aujourd’hui des méthodes pour effacer les souvenirs ou les faire émerger. Si ces innovations semblent encourageantes dans le traitement du stress post-traumatique ou de maladies comme Alzheimer, le réalisateur Raphaël Hitier (Paysages d'ici et d'ailleurs) pointe les possibles dérives de telles pratiques. Des chercheurs du CNRS savent ainsi désormais implanter des souvenirs artificiels chez des souris. Qu'en sera-t-il demain de la mémoire humaine ?

Les trésors de l’Asie du Sud-Est - Cambodge, le pays des Khmers réalisé par Sebastian Kentner & Christian Schidlowski



Nous partons à la découverte du quotidien des Khmers et des trésors culturels de leur pays. Visite à Siem Reap, près du temple d’Angkor Vat, de l'atelier de l’artiste Lim Muy Theam. Cap ensuite vers le lac Tonlé Sap, puis le sud du pays. Après un arrêt à Phnom Penh, notre périple se conclut par une descente du Mékong par bateau jusqu’à la pagode des Tortues, à Kratié.

Cet épisode part à la découverte du quotidien des Khmers et des trésors culturels de leur pays. Visite à Siem Reap, près du temple d’Angkor Vat, de l'atelier de l’artiste Lim Muy Theam. Cap ensuite vers le lac Tonlé Sap, puis vers le sud du pays. Après un arrêt à la capitale, Phnom Penh, le film se conclut par une descente du Mékong par bateau jusqu’à la pagode des Tortues, à Kratié.

Le plus vieux métier du monde réalisé par Katja Esson



De la Grèce antique à l’Occident postmoderne, la prostitution traverse toutes les époques, toutes les formes de société et toutes les classes sociales. Mais si l'histoire a gardé l’écho des hétaïres de l’Antiquité ou des courtisanes cultivées, il en va autrement des prostituées de la rue. Le documentaire tente néanmoins de décrire la place de la prostitution au cours de l’histoire européenne. Il analyse les rapports entre le pouvoir, l’argent et la morale, observe les relations entre les "travailleuses du sexe" et leurs clients, interroge la situation sociale et juridique des femmes qui, par choix ou par nécessité, vivent du commerce de leur corps. Des témoignages actuels de prostituées complètent ce propos historique.

Wednesday, 21 December 2016

Les secrets des gouffres géants réalisé par Larry Klein




Les effondrements du plancher terrestre créant des gouffres géants sont de plus en plus fréquents. De la Sibérie à l'Europe du Sud, un documentaire pour mieux comprendre ces catastrophes naturelles.

Tout à coup, le sol se creuse puis s’effondre et engloutit tout ce qui s’y trouve… Les cavités résultant de l'effondrement soudain du plancher terrestre sont si larges et profondes qu’on les appelle des "gouffres géants". Ce phénomène spectaculaire, d'une rare brutalité, se produit de plus en plus fréquemment. Que se passe-t-il ? Quelle sont les forces à l’œuvre et comment les prévenir ? En s’appuyant sur des séquences filmées par les témoins de ces effondrements, et en suivant des scientifiques, le réalisateur de ce documentaire s'est rendu aux quatre coins de la planète, de la Sibérie à l'Europe du Sud, en passant par les États-Unis, pour mieux comprendre ce phénomène.

Hold-up au Far West réalisé par Jeff Hale



Empruntant avec humour les symboles classiques des westerns américains, ce court métrage d’animation raconte l’histoire de trois bandits qui, à la veille de Noël, embusquent le père Noël et lui volent tous ses cadeaux.

Au fil de l´Elbe - Des monts des Géants jusqu'à Dresde réalisé par Ralph Schieke & Svenja Schieke



Longue de 1 100 kilomètres, l’Elbe traverse la République tchèque et l’Allemagne. C'est l'un des fleuves les plus sauvages d’Europe. Cette première étape se conclut à Dresde, la "Florence de l’Elbe", restaurée peu à peu après le bombardement qui l'a détruite en 1945. L'Elbe prend sa source à 1 386 mètres d'altitude avant de se frayer un chemin à travers de sombres forêts et des gorges profondes. Dans le parc national des monts des Géants, les cervidés s'ébattent en liberté et les loutres traquent le poisson. Au-delà de Hradec Králové et Pardubice, l'Elbe met le cap au sud. Certains de ses bras "morts" sont frémissants de vie, avec la préservation d'écosystèmes exceptionnels. Cette première étape se conclut à Dresde, la "Florence de l'Elbe", restaurée peu à peu après le bombardement qui l'a détruite en 1945.

Au fil de l´Elbe - De la vallée saxonne à la mer des Wadden réalisé par Ralph Schieke & Svenja Schieke



Longue de 1 100 kilomètres, l’Elbe traverse la République tchèque et l’Allemagne. C'est l'un des fleuves les plus sauvages d’Europe. De la Saxe-Anhalt au Schleswig-Holstein, la partie de l’Elbe qui coulait à travers la RDA présente une biosphère exceptionnelle...

De la Saxe-Anhalt au Schleswig-Holstein, la partie de l'Elbe qui coulait à travers la RDA présente sur 400 kilomètres une biosphère exceptionnelle. Avec notamment la zone de Steckby-Lödderitzer Forst, l'une des plus vastes forêts inondées d'Europe. Un peu plus loin, des ratons laveurs se sont implantés depuis le XX e siècle. Après les espaces sauvages au passage de Tangermünde et du Wendland, les rives sont de plus en plus peuplées à l'approche de Hambourg. Mais une fois oubliée l'activité fébrile de ce grand port, l'Elbe traverse à nouveau des territoires très ruraux avant de voir se dresser au loin le phare de Cuxhaven et de se perdre dans la mer du Nord au niveau du parc maritime naturel des Wadden.

Tuesday, 20 December 2016

Lucky Luke - La fabrique du western européen réalisé par Guillaume Podrovnik



À l'occasion des 70 ans du tireur le plus rapide du Far West, une incursion alerte dans l'univers inventé par le dessinateur Morris, qui transposa avec humour le mythe américain dans l'imaginaire européen.

Voilà soixante-dix ans que Lucky Luke tire plus vite que son ombre et arrive à point nommé pour régler les problèmes qui obscurcissent l'horizon de l'Ouest américain. Héros d'albums vendus à 300 millions d'exemplaires, ce personnage lisse – miroir du lecteur, il n'a ni passé ni états d'âme – incarne à jamais le Far West à l'européenne. L'Ouest américain a il est vrai fait rêver la génération d'avant la conquête spatiale, à laquelle appartient le jeune Maurice De Bevere, le futur Morris. Grandi dans les mornes plaines agricoles de la Belgique, l'adolescent a besoin d'évasion et se jette sur les premiers dessins animés et les westerns. Plus tard, une parenthèse new-yorkaise aidera le dessinateur à confronter son fantasme de l'Amérique à la réalité.

Sens de la mise en scène
Aux États-Unis, il rencontrera René Goscinny avec qui une collaboration fructueuse s'enclenchera à leur retour en Europe. Lucky Luke prend son envol. Deux niveaux de lecture – pour enfants et adultes – apparaissent et un traitement subtil des sombres réalités de la vie (prostitution, alcoolisme…) permet de contourner les règles strictes qui encadrent les publications pour la jeunesse. Dégainant avec autant de vivacité que Lucky Luke, ce documentaire navigue avec humour dans son univers et ses influences, à l'aide d'archives dans lesquelles Morris, tiré à quatre épingles, se raconte, et d'extraits de films et de planches. Épurée, et elle aussi impeccable, l'esthétique du dessinateur se dévoile : trait sûr, pop art avant l'heure, sens de la mise en scène. Historiens et auteurs de BD décryptent ce délectable pan de la BD, notamment Jul et Achdé, qui reprennent le flambeau et ont audacieusement propulsé le cow-boy dans la communauté juive new-yorkaise.

Aznavour réalisé par Marie Drucker & Damien Vercaemer

Aznavour

Fils d'immigrés arméniens, Charles Aznavour fait ses premiers pas sur scène dans les cabarets d'un Paris bientôt occupé, jouant pour les Allemands, alors que la famille cache dans son minuscule appartement des émigrés juifs. Après des débuts difficiles, le jeune chanteur est repéré par Édith Piaf... Portrait intime d'un artiste de 91 ans.

Pendant des années, Charles Aznavour a gardé sur lui une feuille de papier où il avait inscrit, un soir de remise en question, tout ce qui pourrait lui faire obstacle dans le métier. Dans cette liste, sa taille, son physique, son manque de personnalité et sa voix. Autant de prétendus handicaps qui, trente ans plus tard, constituent l'essence même de la star internationale qu'il est devenu ! Fils d'immigrés arméniens, cet enfant de la balle fait ses premiers pas sur scène dans les cabarets d'un Paris bientôt occupé, jouant pour les Allemands, alors que la famille cache dans son minuscule appartement du vingtième arrondissement des émigrés juifs, russes et arméniens.

La rage et l'ambition
Après des débuts difficiles, le jeune chanteur est repéré par Édith Piaf, qui l'installe chez elle et l'emmène en tournée. Une amitié profonde qui durera jusqu'à la mort de "la Môme". Il écrit pour elle, puis pour d'autres - Liza Minnelli, Johnny Hallyday, Ray Charles. Mais c'est grâce à sa rage et à son obstination qu'il tient tête, des années durant, aux critiques impitoyables qu'il subit, jusqu'à ce soir de décembre 1960 où il entame "J'me voyais déjà". Un succès qui ne le quittera plus. L'icône hexagonale, auteur de plus de mille titres, conquiert l'Amérique et le monde, se hissant partout au sommet de la popularité. Avec ce film hommage, Marie Drucker raconte le roman de sa vie et dévoile l'intimité d'un artiste d'une exceptionnelle opiniâtreté.

Monday, 19 December 2016

À plumes et à... pied - Les oiseaux marcheurs réalisé par Angelika Sigl & Volker Arzt



On le sait, tous les oiseaux ne volent pas. Plus de quarante espèces d’oiseaux – dont l’autruche et le kiwi sont les plus fameux représentants – ont perdu au fil de l’évolution l’usage de leurs ailes, pour vivre exclusivement sur la terre ferme. Mais d’où vient cette bizarrerie de l’évolution, et pourquoi a-t-elle persisté ?

L’invention du vol est un véritable coup de génie de la nature. Pourtant, plus de quarante espèces d’oiseaux – dont l’autruche et le kiwi sont les plus fameux représentants – ont perdu au fil de l’évolution l’usage de leurs ailes, pour vivre exclusivement sur la terre ferme. Comment s’est produit cet étrange revirement, apparemment contre-intuitif ? Et quels avantages ces animaux y ont-ils trouvés ? Des ornithologues se sont penchés sur la question et livrent leurs explications dans ce documentaire

Au sommet de la girafe réalisé par Herbert Ostwald



Du Kenya à l'Ouganda, en passant par l'Afrique du Sud et la Namibie, le réalisateur a filmé cet herbivore à l'organisme unique et à la vie sociale fascinante.

Montmartre, un village à Paris réalisé par Martin Blanchard



Connu pour son funiculaire, son Sacré-Coeur, ses bistrots et ses ruelles pavées, Montmartre est l'un des quartiers les plus célèbres de Paris, régulièrement assailli par des hordes de touristes. Un quartier aux multiples visages, aussi : le Montmartre sacré de la Basilique s'efface place du Tertre au profit de celui des peintres, s'évanouit en bas de la butte, dans la frénésie des cabarets. Ici, chacun s'approprie un morceau du glorieux passé des rues montmartroises, fréquenté par une longue liste d'artistes et de comédiens, de Renoir à Picasso, de Satie à Bruant. Si les habitants tentent de préserver l'esprit anticonformiste de l'époque, les temps changent.

Entre deux mai 1968-1981, les artistes et la politique réalisé par Yves Riou & Philippe Pouchain



Ce documentaire explore les relations entre les artistes et le milieu politique. Mai 1968 : un vent de révolution souffle sur la France. Qu'en est-il de l'après 68 ? Au niveau culturel, un véritable bouillonnement artistique fait bouger les choses. Remise en question des valeurs culturelles, rêves libertaires et hostilités face aux institutions sont au programme. Mais il existe malgré tout des rapports ambigus entre les artistes et le politique, notamment avec l'avènement de la «politique spectacle».

Delacroix, le dernier combat réalisé par Laurence Thiriat



Alors qu’il est au crépuscule de sa vie, Eugène Delacroix, un des grands maîtres de la fin du XIXème siècle, se lance dans un chantier monumental, celui de peindre la Chapelle des Saints-Anges dans l’église Saint-Sulpice à Paris.

Il reçoit la commande en 1849 et il va mettre douze ans pour finir son chantier, lui qui est pourtant un peintre prolifique. Le chantier est complexe, l’humidité son pire ennemi, la muraille un cauchemar ! D’autant que les autres chantiers ne manquent pas : le Louvre et sa Galerie d’Apollon, la galerie des fêtes à l’Hôtel de Ville, mais aussi la grande exposition universelle de 1855, qui voit Delacroix « affronter » son rival, Jean-Dominique Ingres. Grâce à la restauration des peintures murales de Saint-Sulpice, entamée en septembre 2015, et qui vient tout juste de se terminer, ce film est l’occasion de revenir sur les dernières années de la vie de Delacroix et de vivre avec intensité le défi de Saint-Sulpice, qui sera son dernier combat...

Lyndon B. Johnson - Un président méconnu réalisé par Claire Walding



Après l’assassinat de John F. Kennedy, le 22 novembre 1963, Lyndon B. Johnson, son discret vice-président, se retrouve à la tête du pays. Il sera élu sur son propre nom, en 1964, pour un mandat. Ce documentaire revient sur le parcours politique méconnu de ce président mal-aimé, et cherche à réhabiliter son action à la tête des États-Unis.

Après l’assassinat de John Fitzgerald Kennedy, le 22 novembre 1963, Lyndon B. Johnson, son discret vice-président, se retrouve à la tête du pays. Dans une Amérique en état de choc, l’ancien sénateur du Texas parvient à mener la transition d’une main de maître, malgré le mépris d'une partie du clan Kennedy, notamment de Bobby, frère du défunt et ministre de la Justice. À quelques mois de l’élection présidentielle, Johnson veut relancer le versant social de la politique intérieure amorcée par son prédécesseur. Avec son projet de "Grande société", sur le modèle du New Deal de Roosevelt, il parvient à retourner l’opinion publique en sa faveur, et à mener à bien des réformes difficiles, en dépit de l’opposition des sénateurs sudistes : droits civiques, assurance maladie et lutte contre la pauvreté. Largement réélu, le démocrate verra pourtant sa popularité décliner au cours de son second mandat, terni par le désastre de la guerre du Viêtnam. Aujourd’hui, c’est surtout pour sa gestion controversée du conflit qu’on se souvient de lui…

En s’appuyant sur des archives sonores inédites et des commentaires d’historiens, ce documentaire revient sur le parcours politique méconnu de ce président mal-aimé, et cherche à réhabiliter son action à la tête des États-Unis.

Sunday, 18 December 2016

Les passages de Paris réalisé par Marion Baillot & Claire Leisink



Les passages couverts sont des joyaux du patrimoine de la capitale française, qui gardent jalousement leurs secrets à l'écart des sentiers touristiques traditionnels et des grands monuments de Paris. Construits au XIXe siècle, à l'aube des années 1800 pour permettre à la bourgeoisie de faire ses emplettes à l'abri du vent et des intempéries, un temps délaissés, ils renaissent aujourd'hui. Ces ancêtres de la galerie commerciale continuent de vivre grâce à des artisans, des commerçants et des passionnés. Ville dans la ville, ces passages ont leur hôtel, et même leur musée : Grévin, qui chouchoute chaque matin ses personnages de cire, est en effet la grande attraction du passage Jouffroy depuis 1882.

L'histoire de l'évolution des minéraux réalisé par Doug Hamilton & Alan Ritsko



Ce documentaire montre que la diversité des minéraux est étroitement liée à l'apparition de la vie sur Terre. Une révolution dans la façon d'étudier notre planète.

Collisions, fusions, tectonique des plaques, réactions chimiques ont façonné les minéraux depuis la naissance de la Terre. La plupart d'entre eux doivent cependant leur existence à l'apparition des organismes vivants et à la production d'oxygène qui s'en est suivie. Une nouvelle discipline, la minéralogie évolutive, retrace leur histoire depuis la formation de la Terre, la naissance des premiers micro-organismes et l’oxygénation progressive de l’atmosphère.

Le film s'appuie sur les travaux de Robert Hazen, géophysicien à la Carnegie Institution de Washington, que l'on accompagne à Hawaii, en Australie ou au Maroc. Il explique pourquoi les minéraux n’auraient pas prospéré sans la présence de la vie et comment ce processus a transformé la Terre, bien plus qu’aucune autre planète connue. Sur Vénus, on compterait entre mille et mille cinq cents minéraux, Mars en aurait environ cinq cents, et Mercure pas plus de trois cent cinquante, alors qu'on en dénombre environ quatre mille sur Terre. L'une des conséquences de l’apparition de la vie sur notre planète.

Au royaume de la forêt réalisé par Jan Haft



Dans les forêts d'Europe, quand vient la fin de l'hiver, les arbres commencent à bourgeonner et les fleurs à éclore, dévoilant leurs pétales et leurs couleurs. Les femelles mettent bas. Les jeunes animaux, nouveaux venus parmi les habitants des sous-bois, doivent prendre des forces et rester auprès de leur mère. L'été venu, ils peuvent enfin sortir et explorer les environs. Arrive l'automne avec ses champignons et ses feuilles aux teintes orangées. Une année entière vient de s'écouler. De l'arrivée du printemps au retour de l'hiver, gros plan sur le spectacle qu'offre la nature, qui s'éveille et se transforme au fil des saisons.

La nouvelle architecture alpine (3/4) La Bavière réalisé par Birgit Eckelt



Une série documentaire sur l'architecture des massifs alpins qui se renouvelle sans négliger le respect des sites. À Garmisch-Partenkirchen, Klaus Loenhart a érigé un tremplin olympique de saut tandis qu’au pied du Wendelstein Florian Nagler a doté l’hôtel Tannerhof de tours carrées. Quant au couple Arnhard & Eck, il a réalisé la maison de ses rêves, en bois et en argile.

La Bavière abritant de nombreuses stations de ski, les architectes s’en donnent à cœur joie pour innover, tant au niveau des installations sportives que des hébergements. À Garmisch-Partenkirchen, Klaus Loenhart a érigé un nouveau tremplin olympique de saut tandis qu’au pied du Wendelstein Florian Nagler a doté l’hôtel Tannerhof de tours carrées avec un joli bardage de bois blond. Quant au couple Arnhard & Eck, il a réalisé la maison de ses rêves, en bois et en argile, avec des terrasses suspendues et des espaces décalés.

Saturday, 17 December 2016

Titanic, l'ultime scénario réalisé par Herlé Jouon



Cent ans après le naufrage, et alors que l'épave du Titanic, rongée par la mer, est en train de disparaître, des experts sont sur le point de reconstituer le scénario final de la tragédie. Une enquête scientifique captivante.

Le 14 avril 1912, quatre jours après son départ de Southampton, le Titanic, géant des mers long de 269 mètres, heurte un iceberg et fait naufrage, causant la mort de mille cinq cents personnes. Comment ce paquebot réputé insubmersible a-t-il pu sombrer dans les eaux glacées de l’Atlantique lors de sa traversée inaugurale ? Cent ans après, des scientifiques poursuivent leurs investigations pour déterminer les circonstances exactes de la tragédie. L'un d'eux, le Français Paul-Henri Nargeolet, a fait partie de l’une des premières équipes à explorer l’épave du navire, qui repose à 3 800 mètres de profondeur. Depuis vingt-cinq ans, ce spécialiste, aujourd’hui chef d’expédition pour RMS Titanic, la société qui gère les droits de l’épave, tente de rassembler les pièces du puzzle de cette catastrophe maritime.

Les dernières minutes du Titanic
De New York à Terre-Neuve en passant par Belfast et Washington, ce film nous entraîne dans le sillage de Paul-Henri Nargeolet, au cœur d’une enquête scientifique qui a abouti à la remise en cause progressive des conclusions officielles de 1912. Avec le concours d’architectes navals, d’historiens, d’ingénieurs, de géologues et d’informaticiens, il confronte les théories d’hier aux découvertes d’aujourd’hui. Dans le plus grand simulateur de navigation au monde, on découvre que l’officier qui était à la barre au moment où s’est présenté l’iceberg aurait agi dans l’urgence, sans prendre en compte la règle d’or selon laquelle il faut conserver sa vitesse pour manœuvrer plus rapidement. Avec une spécialiste des métaux anciens, on apprend que la coque du paquebot s’est percée en six points parce que les rivets, fabriqués avec du fer de mauvaise qualité, auraient cédé sous la pression de l’eau. Depuis la localisation de l’épave en 1985, on sait aussi que le navire s’est brisé en deux avant de sombrer dans les eaux. Mais comment l’expliquer ? Deux experts présentent une nouvelle théorie sur les dernières minutes du Titanic : selon eux, le bateau ne se serait pas rompu au niveau des ponts supérieurs mais par le fond de la coque. En s’appuyant sur des images sous-marines, des documents et témoignages datant de 1912, des modélisations informatiques et des reconstitutions en 3D, ce documentaire passionnant nous livre les réalités scientifiques et techniques d’une tragédie aujourd’hui centenaire.

Cuisine Royale au château de Scipione réalisé par Christine Ricci & Stefan Pannen



Quatre incursions gourmandes dans les cuisines de châteaux et de palais en Italie, en Belgique, en Hongrie et en Espagne. Dans ce volet, le comte René von Holstein et son épouse Stefania reçoivent des amis à dîner dans leur superbe château de Scipione, non loin de Parme.

Descendants des Pallavicino, une famille noble qui eut le monopole de l’exploitation du sel en Italie du Nord du XIe au XVIe siècle, le comte René von Holstein et son épouse Stefania résident dans le superbe château de Scipione, non loin de Parme. Le couple reçoit à dîner des amis, qu’ils gratifient des meilleurs produits régionaux – jambon de Parme, parmesan et vinaigre balsamique. Au menu : une recette maison de gratin de pâtes à la viande appelé pasticcio pallavicino, puis truite et asperges en gelée, et une crème bavaroise en dessert. Les Pallavicino ayant été des mécènes de Verdi, les châtelains se font volontiers servir un "risotto Verdi" dans leur loge lorsqu’ils se rendent à l’opéra de Parme pour écouter les œuvres du maestro.

La mer Baltique vue du ciel réalisé par Peter Bardehle & Christian Wüstenberg

me>

Îles en formation, falaises qui reculent, plages qui s’étendent... : les tempêtes de la Baltique redessinent sans cesse les paysages côtiers. Balade historique et écologique le long de ses rivages allemands, des frontières danoises à celles de la Pologne.

Îles en formation, falaises qui reculent, plages qui s’étendent... : les tempêtes de la Baltique redessinent sans cesse les paysages côtiers. Depuis les Vikings, ils ont aussi été modelés par les activités agricoles, commerciales et industrielles. En témoignent les ports hanséatiques de Kiel, Lübeck, Wismar, Stralsund, avec leurs demeures de marchands et d’armateurs, leurs entrepôts restaurés, leurs édifices religieux ou conventuels. Aux alentours de 1850, des stations balnéaires voient le jour, comme Travemünde, Warnemünde, Heiligendamm, sur les îles de Rügen et Usedom, où se dressent encore des villas anciennes. Le nazisme aussi a laissé sa marque, comme à Prora, où fut édifié un centre de vacances pharaonique, et à Peenemünde, qui abritait la base de construction des sinistres missiles V2. Enfin, sur la partie orientale du littoral, de nombreuses constructions rappellent l’ex-RDA.

Une nature préservée
L’intérêt pour les rivages de la Baltique tient aujourd’hui à de nombreux sites encore sauvages – les réserves naturelles des îles de Hiddensee, de Ruden, de la presqu’île de Darβ ou des Bodden – et à leurs immenses plages de sable fin. Des peintres ont immortalisé ces paysages, le plus talentueux étant l'Allemand Caspar David Friedrich (1774-1840), qui a porté un regard éminemment romantique sur les hommes et les paysages de la Baltique.

Le petit guide de l'empoisonneur - Naissance de la médecine légale réalisé par Rob Rapley



À l’âge d’or de la chimie, les connaissances scientifiques permettant de détecter des crimes derrière des morts suspectes étaient, elles, très en retard. Aux États-Unis, ces décès étaient soumis à l'examen d'un coroner, personnage souvent corrompu, réputé modifier les certificats de décès moyennant finance. Mais un homme allait révolutionner tout cela : Charles Norris (1867-1935), descendant de l’une des familles les plus fortunées de Philadelphie. Il devint le premier médecin légiste de formation scientifique. Directeur de laboratoire au Bellevue Hospital de New York, il recruta comme toxicologue Alexander Gettler (1883-1968), fils d’immigrés polonais. Ensemble, Norris et Gettler jetèrent les bases de la toxicologie médico-légale moderne au sein du premier laboratoire de sciences judiciaires, créé en 1918 pour rechercher des substances ayant pu jouer un rôle direct ou indirect dans un décès. Ils menèrent également les premières campagnes contre les dangers de la chimie pour la santé publique, dénonçant certains scandales sanitaires et obligeant les entreprises et les autorités à accepter la réglementation de l’usage des produits chimiques sur les lieux de travail et dans les produits de consommation.

Des affaires célèbres
Ce documentaire-fiction revient sur les plus célèbres affaires auxquelles furent confrontés Norris et Gettler : l’histoire de l’impitoyable tueuse en série Mary Frances Creighton, adepte du cyanure ; l’empoisonnement d’ouvriers de chez Standard Oil et General Motors par des carburants au plomb tétraéthyle ; la mort troublante d’Anna Fredericksen (à cause du monoxyde de carbone qui tuait à New York plus de gens que la typhoïde, la tuberculose et la rougeole réunies) ; l’empoisonnement au radium des ouvrières dans une usine de montres du New Jersey… Le film revient également sur un épisode peu connu de la politique américaine auquel Norris s’est farouchement opposé, la "guerre chimique de la Prohibition" : de 1919 à 1933, le gouvernement américain a sciemment ajouté des substances chimiques nocives dans les alcools fabriqués aux États-Unis pour intoxiquer les consommateurs et les dissuader de boire. Ce programme d'empoisonnement fédéral aurait tué au moins dix mille personnes ! Au fil des autopsies et des affaires, Norris et Gettler ont ainsi élevé la science médico-légale au rang de discipline hautement respectée, et ont révolutionné le système de justice pénale américaine.

Les mondes perdus (3/3) Qui a tué les insectes géants ? réalisé par Emma Baus & Bertrand Loyer



Grâce aux nouvelles technologies, les paléontologues redessinent l’arbre du vivant et font voler en éclats certains mythes. Dernier volet de cette captivante aventure scientifique : il y a 320 millions d’années, des libellules et des mille-pattes XXL régnaient sur Terre. Pourquoi ces insectes ont-ils rapetissé ou disparu au fil du temps ?

Il y a trois cent vingt millions d’années, des libellules et des mille-pattes XXL régnaient sur Terre. Pourquoi ces insectes ont-ils rapetissé ou disparu au fil du temps ? Longtemps, les paléontologues ont attribué leur extinction à la raréfaction de l’oxygène. Depuis la mise au jour en 2009, dans le sud de la France, de fossiles de Meganeura géants (libellules) datant d’il y a deux cent cinquante millions d’années, d’autres causes ont été identifiées : l’apparition de concurrents convoitant les mêmes proies et de prédateurs (reptiles planeurs, puis volants, et oiseaux préhistoriques), ainsi que la naissance des plantes à fleurs, qui ont modifié l’écosystème des lacs dans lesquels grandissaient les larves de libellules.

Bestiaire paléontologique
Associant observation minutieuse des fossiles, expériences de pointe et éclairages de chercheurs du monde entier, chaque épisode prend la forme d’une enquête paléontologique d’autant plus trépidante que les avancées scientifiques prennent vie sous nos yeux : grâce à des reconstitutions ultraréalistes en images de synthèse, la série, qui balaie la période allant du carbonifère au crétacé (de - 358 à - 66 millions d’années), offre une immersion époustouflante dans ces mondes perdus, peuplés de créatures fascinantes à l’origine des espèces modernes.

Les mondes perdus (2/3) L'aube des mammifères réalisé par Emma Baus & Bertrand Loyer



Dans cette captivante aventure scientifique, des paléontologues redessinent l’arbre du vivant. Deuxième volet : grâce aux découvertes de fossiles faites en Chine dans les années 2000, les chercheurs ont pu traquer l’origine des caractères évolutifs qui ont permis aux mammifères de survivre aux dinosaures : lactation, fourrure, dentition, oreille externe.

Au cours des années 2000, une autre série de découvertes venues de Chine a révolutionné nos connaissances sur les mammifères anciens, jusqu’alors étudiés uniquement à partir de leurs dents. À travers les fossiles d’Eomaia scansoria ou de Repenomamus, les chercheurs ont ainsi pu traquer l’origine des caractères évolutifs qui ont permis aux mammifères de survivre aux dinosaures : lactation, fourrure, dentition, oreille externe. Mais à quand remonte la lignée des placentaires, dominante aujourd’hui ? La question a divisé paléontologues et généticiens jusqu’à la découverte en 2011 de Juramaia sinensis, le plus ancien spécimen du genre placentaire, datant d’il y a cent soixante millions d’années.

Bestiaire paléontologique
Associant observation minutieuse des fossiles, expériences de pointe et éclairages de chercheurs du monde entier, chaque épisode prend la forme d’une enquête paléontologique d’autant plus trépidante que les avancées scientifiques prennent vie sous nos yeux : grâce à des reconstitutions ultraréalistes en images de synthèse, la série, qui balaie la période allant du carbonifère au crétacé (de - 358 à - 66 millions d’années), offre une immersion époustouflante dans ces mondes perdus, peuplés de créatures fascinantes à l’origine des espèces modernes.

Les mondes perdus (1/3) Le mystère des dragons à plumes réalisé par Emma Baus & Bertrand Loyer



Grâce aux nouvelles technologies, les paléontologues redessinent l’arbre du vivant et font voler en éclats certains mythes. En trois volets, une captivante aventure scientifique illustrée par de stupéfiantes images de synthèse. Premier épisode : à quoi ressemblaient les ancêtres des oiseaux ? Comment et quand le vol est-il apparu ?

À quoi ressemblaient les ancêtres des oiseaux ? Comment et quand le vol est-il apparu ? En sommeil tout au long du XXe siècle, le débat a été relancé il y a une vingtaine d’années par la découverte en Chine de fossiles de reptiles à plumes, dont l’Anchiornis huxleyi, véritable pièce manquante dans le puzzle de l’évolution entre le dinosaure et l’oiseau. Plus récemment, l’exhumation d’une nouvelle espèce herbivore en Sibérie a révélé que les dinosaures auraient arboré des plumes depuis leur apparition sur Terre.

Bestiaire paléontologique
Associant observation minutieuse des fossiles, expériences de pointe et éclairages de chercheurs du monde entier, chaque épisode prend la forme d’une enquête paléontologique d’autant plus trépidante que les avancées scientifiques prennent vie sous nos yeux : grâce à des reconstitutions ultraréalistes en images de synthèse, la série, qui balaie la période allant du carbonifère au crétacé (de - 358 à - 66 millions d’années), offre une immersion époustouflante dans ces mondes perdus, peuplés de créatures fascinantes à l’origine des espèces modernes.

Friday, 16 December 2016

Peut-on outrager Dieu ? La question du blasphème réalisé par Werner Köhne



Liberté d'expression pour certains, critique des religions pour d'autres, la question du blasphème déchaîne aujourd'hui les passions. Illustration à travers des exemples artistiques récents. Alors que la religion ne cesse de gagner en importance, le blasphème est devenu au cours des dernières années un sujet brûlant. Défenseurs de la liberté d'expression et partisans du respect des religions s'affrontent au sein d'un débat passionné. Ce phénomène n'a rien de nouveau, car les artistes et caricaturistes détournant des symboles confessionnels ou s'en prenant volontairement à des institutions religieuses ont toujours été confrontés à ce type d'accusations. Cependant, de la fatwa à l'encontre de l'écrivain Salman Rushdie à l'attentat qui a endeuillé Charlie Hebdo, en passant par les critiques suscitées par l'artiste autrichien Hermann Nitsch, les dernières décennies l'ont réactivé de façon inédite. Retraçant l'histoire du blasphème dans l'art et donnant la parole aux deux "camps", ce documentaire évoque d'autres œuvres considérées comme blasphématoires, ainsi que leurs conséquences pour leurs auteurs : poulet crucifié de l'artiste autrichienne Deborah Sengl, caricatures de Mahomet réalisées par le dessinateur danois Kurt Westergaard, films chocs d'Ulrich Seidl…

Paris, années folles - De Montmartre à Montparnasse réalisé par Fabien Beziat



Après la guerre qui a saigné l'Europe, la France des années 20 est saisie d'un désir de paix, de joie, de progrès social et de fête. Ces envies se cristallisent à Paris, qui devient la capitale intellectuelle, artistique et culturelle du monde. On y vient de partout pour participer à ce bouillonnement créatif. C'est là que se retrouvent des communautés d'artistes américains, comme Hemingway, Miller, Fitzgerald ou Joséphine Baker. C'est là que sont organisés les Jeux olympiques en 1924 ou plusieurs expositions au rayonnement mondial. Deux quartiers de la ville deviennent plus particulièrement les foyers de cette activité frénétique : Montmartre et Montparnasse.

Nobles demeures de Toscane (5/5) Noblesse oblige réalisé par Michael Trabitzsch



Dernière étape de notre périple toscan à la découverte des villas construites par les Médicis. Lorenzo de Médicis se rend à Montalcino, petit village situé non loin de Sienne qui connaît un nouvel essor grâce au Brunello, un vin toscan de grande qualité produit à partir des raisins les plus nobles.

Lorenzo de Médicis se rend à Montalcino, petit village situé non loin de Sienne qui connaît un nouvel essor grâce au Brunello, un vin toscan de grande qualité produit à partir des raisins les plus nobles. À quelques kilomètres de là, Massimo Ferragamo, très attaché à la tradition, a acheté d’immenses vignobles ainsi qu’un bourg vieux de huit cents ans dans le but de rendre leur prestige à ces lieux. Après avoir rencontré, près de Florence, certains membres de la plus nombreuse des familles nobles de Toscane, dans son domaine de Nipozzano, Lorenzo de Médicis fait ses adieux à la terre de ses aïeux en se rendant une dernière fois à la villa La Ferdinanda.

Hommes et chiens, compagnons de chasse réalisé par Ute Gebhardt



Si le loup, ancêtre de toutes les races canines actuelles, était à l'origine un prédateur concurrent pour l'homme, son descendant domestiqué est peu à peu devenu un indispensable compagnon de chasse. Avec le développement industriel et l'urbanisation de nos sociétés, la chasse n'est plus une activité essentielle ; pour autant, les chiens n'en restent pas moins prisés comme animaux de compagnie. La précision de leurs sens les rendent indispensables dans plusieurs domaines : chiens renifleurs, sauveteurs ou guides d'aveugles

Thursday, 15 December 2016

Les animaux ont-ils des droits ? réalisé par Martin Blanchard



Alors que la condition animale fait débat, un droit des animaux émerge dans plusieurs pays pour les défendre et les protéger. Une enquête fouillée qui décrypte les enjeux de cette évolution et ses limites.

Aujourd’hui, la sensibilité des animaux, êtres vivants dotés de capacités cognitives étonnantes, ne fait plus aucun doute. Les travaux de scientifiques, comme ceux de la célèbre primatologue Jane Goodall dans les années 1960, ont permis de faire évoluer le rapport entre l’homme et différentes espèces. Mais la maltraitance perdure et les défenseurs des droits des animaux doivent redoubler de vigilance. À coups de vidéos-chocs, l’association française de défense des droits des animaux L214 dénonce certaines méthodes d’abattage dans la production industrielle. Les abolitionnistes prônent un idéal de société où l’homme ne tuerait plus d’"êtres sensibles", soit la fin de l’élevage et de l'utilisation des cobayes pour la recherche médicale. Mais est-ce bien réaliste ?

En quête de droits
De la Suisse, où l’ancien avocat Antoine Goetschel a plaidé pour la cause des bêtes, aux Pays-Bas où un parti politique pour les animaux a été créé, les initiatives se multiplient depuis plusieurs années à travers le monde pour faire évoluer la condition animale. Mêlant enquête de terrain et éclairage d’experts et de philosophes, ce passionnant tour d’horizon révèle l’intérêt croissant du public et du droit sur la question animale, en interrogeant ses limites.

Nobles demeures de Toscane (4/5) Sienne, la fière réalisé par Michael Trabitzsch



Un somptueux périple toscan à la découverte des demeures construites par les Médicis. Dans ce volet : Sienne et sa campagne luxuriante.

Aux yeux des connaisseurs, les paysages de la province siennoise comptent parmi les plus attrayants de Toscane. Sur cette terre fertile, l’harmonie des couleurs est si parfaite que les voyageurs ont bien du mal à partir : depuis longtemps déjà, de riches Britanniques séduits par le charme des lieux ont commencé à faire l’acquisition de maisons vieilles de plusieurs siècles. Lorenzo de Médicis visite la Villa Cetinale, première demeure à avoir été rachetée par un lord anglais tombé amoureux de la région. Puis direction le Castello di Brolio, château du Xe siècle réputé pour son domaine viticole. Enfin, Lorenzo est invité à suivre le Palio, grande course hippique qui rend hommage à chacun des quartiers de la ville de Sienne.

Nobles demeures de Toscane (3/5) Lucques, la mystérieuse réalisé par Michael Trabitzsch



Un somptueux périple toscan à la découverte des demeures construites par les Médicis. Dans les collines entourant la ville de Lucques se cachent de prestigieuses villas érigées tels des châteaux de contes de fées au coeur de vastes domaines.

Lorenzo de Médicis poursuit sa route à Lucques, éternelle rivale de Florence, qui fut la seule ville de Toscane à résister avec ténacité à toute domination extérieure, y compris celle des Médicis, au temps de la Renaissance italienne. Dans les collines entourant la ville se cachent de prestigieuses villas érigées tels des châteaux de contes de fées au cœur de vastes domaines.

Lorenzo de Médicis fait une halte à la Villa Torrigiani de Camigliano, ouverte sur des jardins à la française conçus au XVIIe siècle par André Le Nôtre, le paysagiste de Louis XIV. Ce parc célèbre les quatre éléments et se caractérise par la présence de figures mythologiques. Il visite ensuite la Villa Rossi-Burlamacchi, ayant appartenu à un ennemi des Médicis, et dont les pièces recouvertes de scènes historiques invitent à un doux instant de rêverie.

Wednesday, 14 December 2016

Casse-Noisette chorégraphie de Maurice Béjart. Béjart Ballet de Lausanne réalisé par Mezzo



D'entrée de jeu, Maurice Béjart annonce la couleur : c'est le Noël de son enfance à Marseille qu'il évoque,entre sa mère adorée (incarnée par la ravissante Elisabet Ros) qu'il perdra tragiquement à l'âge de sept ans, et ses héros mythiques : Félix le Chat, Méphisto et Marius Petipa qu'il imagine descendant à petits pas la Canebière.

En pantalons de golf, en slip de danseur ou en shorts de boy-scout, le jeune Maurice (alias Bim) évoque tout un monde de fantasmes et de fantaisie, truffé de clins d'oeil humoristiques et de références culturelles.

Il y a un peu de tout, mais surtout de l'humour et de la virtuosité dans ce "Casse-Noisette", qui reste avant tout le bouleversant hommage d'un petit garçon à sa mère et d'un chorégraphe à la danse.

Chorégraphie de Maurice Béjart
Enregistré au Théâtre du Châtelet
Musique de P.I. Tchaïkovski
Orchestre Colonne
Edmón Colomer, direction

Avec le Béjart Ballet de Lausanne et
Damaas Thijs (Bim, le fils), Elisabet Ros (Elle, la mère), Gil Roman (Marius Petipa, Méphisto), Juichi Kobayashi (Félix, le chat) et Yvette Horner (La Fée marraine, La Valse des fleurs).

Un père Noël d'occasion réalisé par Pierre Vallée



Avec un brin de fantaisie et beaucoup d'ingénuité, ce court métrage de fiction nous présente les prémices d'une toute simple histoire d'amour. Employé au service d'un grand magasin, Pierre-Paul se transformera en père Noël pour accueillir les enfants durant la période des Fêtes. Ce nouvel emploi marquera le début d'une charmante aventure...

Tuesday, 13 December 2016

Bâtir toujours plus haut réalisé par Alex Badin & Emmanuelle Sudre


suite


Par quels moyens et grâce à quelles techniques les hommes ont-ils pu, au fil des siècles, défier puis maîtriser les lois de la physique pour bâtir toujours plus haut ? Des pyramides d'Egypte aux cathédrales, de la Tour Eiffel à la Burj Khalifa de Dubaï, qui culmine à 828 mètres, Richard Taillet, professeur en physique à l'université Savoie Mont Blanc, part pour un voyage vertical, sur les traces des conquérants de la hauteur. Les records tombent les uns après les autres, grâce aux prouesses renouvelées des ingénieurs et des scientifiques, portés par l'ambition d'atteindre les cieux.

Iran, trésors de Perse réalisé par Éric Bacos



L'Iran possède une richesse historique remarquable : Téhéran, Ispahan, le territoire Bakhtiar dans les montagnes du Zagros, ainsi que Shiraz et Persépolis.

Un amour absolu réalisé par Stéphanie Pillonca-Kervern



À Bet Gemal, un monastère isolé en Israël, la réalisatrice a filmé pour la première fois les Petites Soeurs de Bethléem, au sein desquelles sa cadette a pris les ordres. Une immersion sensible dans leur "vie de silence, de prière et de solitude".

En Israël, sur une petite colline boisée de pins qui domine des terres arides, le monastère de Bet Gemal accueille la communauté des Petites Sœurs de Bethléem. Toutes ont renoncé au monde moderne, quittant pays, famille et amis pour offrir leur vie à Dieu, souvent contre la volonté de leurs proches. Prière, poterie, jardinage, peinture, étude de textes bibliques, cuisine : chacun de leurs gestes est tourné vers le Seigneur, auquel elles se vouent corps et âme. Jusqu'à l'arrivée de la réalisatrice, elles n'avaient jamais été filmées.

Intériorité
"Il y a neuf ans, ma petite sœur a rejoint le monastère Notre-Dame de l'Assomption, en Terre sainte. Sa décision m'a laissée sans voix, puis j'ai fini par l'accepter." Au fil de ses visites, la réalisatrice Stéphanie Pillonca-Kervern (Je marcherai jusqu'à la mer) est tombée amoureuse du lieu, de ses hôtes et de sa douce atmosphère. À force de temps et de patience, elle a gagné la confiance des sœurs et obtenu l'autorisation de filmer. Baigné par une lumière diaphane, le documentaire dévoile avec une infinie délicatesse les rites immuables des moniales, entre silence, solitude et joyeuse sérénité. Au plus près des visages habités et des mains au travail, la réalisatrice nous offre une fascinante plongée dans l'intériorité de ces femmes, souvent jeunes, qui veulent croire à un monde meilleur dans une région ravagée par les conflits.

Monday, 12 December 2016

La Villa Médicis, pour l'amour des arts réalisé par Laurence Thiriat



La Villa Médicis hébergea des artistes français de renom : François Boucher, Jean-Honoré Fragonard, Jacques-Louis David, etc. À l’occasion des 350 ans de la création de l’Académie de France à Rome, cette plongée au coeur d'une institution unique en dévoile les beautés et les secrets.

C’est à Rome qu’il faut chercher l’un des plus beaux trésors de notre patrimoine national. Du haut de la colline du Pincio, la Villa Médicis, lieu de résidence pour des artistes français, domine la cité éternelle. Créée en 1666 par Louis XIV, l’Académie de France à Rome est à l’origine un lieu d’enseignement des beaux-arts dont les pensionnaires ont pour mission d'égaler les grandes œuvres de l'Antiquité. Au début du XVIIIe siècle, devenue une référence pour toute l'Europe, elle héberge des artistes français de renom : François Boucher, Jean-Honoré Fragonard, Jacques-Louis David, etc. En 1803, Napoléon fait l’acquisition de la Villa Médicis pour y installer l’Académie, à laquelle il donne un nouveau souffle.

Filiations
Aujourd’hui dirigée par Muriel Mayette-Holtz, la Villa Médicis accueille chaque année une douzaine d’heureux élus représentant différentes disciplines artistiques. Ils s'y consacrent en toute liberté à leurs travaux, tout en tissant une filiation avec leurs illustres prédécesseurs, dont la mémoire est partout présente. La caméra pénètre dans les pièces les plus étonnantes de ce palais, telle la "chambre turque", perchée dans les étages, où résida Ingres et qui inspira à Balthus, lui-même directeur de l’institution pendant dix-sept ans, le célèbre tableau éponyme. Entre déambulations dans les appartements ou les jardins et conversations avec des pensionnaires, des historiens de l’art, des restaurateurs et des conservateurs, l'une des plus prestigieuses institutions culturelles de l'Europe livre quelques-uns de ses secrets les mieux gardés.

Alain Delon, cet inconnu réalisé par Philippe Kohly



Alain Delon a tout au long de sa carrière fasciné le public autant pour ses zones d'ombre que sa beauté solaire. En partant des premières blessures intimes de l'icône, ce documentaire en dresse le portrait le plus complet à ce jour. L'ex-petit zonard de banlieue, dont le destin a dévié vers les sommets du 7e art, se révèle moins arrogant que son personnage public, habité par une forme de désespoir.

Dans les années 1950, un apprenti charcutier de Bourg-la-Reine quitte son travail pour partir en Indochine. Le jeune Alain Delon cherche ainsi à clore une enfance singulière, prise entre sentiments d'abandon (ses parents ont divorcé, son père a disparu) et d'enfermement (il a longtemps vécu à la prison de Fresnes où le mari de sa nourrice est gardien). Mais son indiscipline lui vaut d'être exclu par la Marine nationale. De retour en France, il fréquente le Paris nocturne et interlope, ce qui le rapproche du milieu du cinéma, sans que l'idée de devenir acteur ne l'effleure un instant…

Alain n'est pas Delon
Au contraire de son grand rival Jean-Paul Belmondo, à l'image plus consensuelle, l'acteur du Guépard a tout au long de sa carrière fasciné le public autant pour ses zones d'ombre que sa beauté lumineuse, à l'image de Plein soleil. En partant des premières blessures intimes de l'icône, le documentaire de Philippe Kohly en dresse le portrait le plus complet à ce jour. L'ex-petit zonard de banlieue, dont le destin a dévié vers les sommets du septième art, se révèle moins arrogant que son personnage public, habité par une forme de désespoir. Passant au tamis cinq décennies d'interviews, de révélations, et ses plus grands films, Philippe Kohly aboutit à cette conclusion : Alain Delon n’existe pas. Il est un personnage incarné par un garçon abandonné pour gagner la liberté et la gloire.

Sunday, 11 December 2016

Nobles demeures de Toscane (2/5) Les villas des Médicis réalisé par Michael Trabitzsch



Pendant plus de 200 ans, les Médicis, famille de banquiers et de mécènes italiens, ont embelli la Toscane en investissant leur fortune dans la construction de majestueuses villas. Lorenzo de Médicis, dernier descendant de la dynastie, nous emmène sur les traces de ses ancêtres, dans les environs de Florence.

Pendant plus de deux cents ans, les Médicis, famille de banquiers et de mécènes italiens, ont fait la richesse de la Toscane en investissant leur fortune dans la construction de majestueuses villas. Lorenzo de Médicis, dernier descendant de la dynastie, nous emmène sur les traces de ses ancêtres.

2. Les villas des Médicis
Les environs de Florence abritent des maisons de campagne aux splendides jardins, où les occupants de l’époque cherchaient moins à faire étalage de leur fortune qu’à prendre du repos. Lorenzo rencontre les descendants de l’une des plus vieilles familles toscanes, les Torrigiani. Il se rend à Fiesole, à quelques kilomètres de Florence, où les villas offrent une vue imprenable sur la vallée, et visite notamment une demeure construite par le fondateur de la dynastie des Médicis. Son périple se termine à la villa Poggio a Caiano, célèbre pour ses fresques illustrant la puissance de la famille.

Nobles demeures de Toscane (1/5) Retour à Florence réalisé par Michael Trabitzsch



Pendant plus de 200 ans, les Médicis, famille de banquiers et de mécènes italiens, ont embelli la Toscane en investissant leur fortune dans la construction de majestueuses villas. Lorenzo de Médicis part à la rencontre des descendants d’une dynastie rivale qui a fait elle aussi les belles heures de la Toscane : les Corsini.

Pendant plus de deux cents ans, les Médicis, famille de banquiers et de mécènes italiens, ont embelli la Toscane en investissant leur fortune dans la construction de majestueuses villas. Lorenzo de Médicis, dernier descendant de la dynastie, nous emmène sur les traces de ses ancêtres.

1. Retour à Florence
Les reflets dorés des champs, le vert tendre des coteaux et celui, plus sombre, des cyprès font de la Toscane l’une des plus belles régions d’Europe. Lorenzo de Médicis n’a jamais vécu sur les terres de ses aïeuls et veut découvrir l’héritage de sa noble famille en visitant les villas de la région. Il part à la rencontre des descendants d’une dynastie rivale qui a fait elle aussi les belles heures de la Toscane : les Corsini. L’occasion pour lui de revenir sur l’inimitié ancestrale entre les deux puissantes lignées, mais aussi sur la transmission des valeurs traditionnelles et l’importance du patrimoine familial.

Saturday, 10 December 2016

Bof... Anatomie d'un livreur réalisé par Claude Faraldo



Bof... Anatomie d'un livreur est un éloge du droit à la paresse, décrivant la désertion du travail d'un livreur.

La 2 CV : auto-portrait réalisé par Vincent Amouroux



Soixante-quatorze ans au compteur et une popularité qui ne faiblit pas. Malgré l’arrêt de sa fabrication en 1990, la "deuche" n’a pas tiré sa révérence. Voiture rustique mais intelligente, produite à 5 millions d’exemplaires, la 2 CV a envoûté plusieurs générations qui témoignent devant la caméra de Vincent Amouroux.Sa mécanique frêle, mais increvable, a séduit Jacques Séguéla qui, en 1958, fit le tour du monde à son volant. Jean-Pierre Foucault n’oubliera jamais les départs en vacances à son bord et le cascadeur Rémy Julienne de l’avoir malmenée dans un James Bond, Rien que pour vos yeux. Plus qu’une voiture, une légende.

À la recherche du trésor des Romanov réalisé par Sissi Hüetlin & Jobst Knigge



On sait qu'en 1917, parce qu'ils avaient besoin de liquidités, les bolcheviques ont vendu une partie des biens de valeur trouvés au Kremlin, ainsi que ceux que Nicolas II avait cachés au couvent Saint-Jean de Tolbolsk, en Sibérie. Mais qu'est devenu le trésor de la Maison Romanov ? Une enquête qui démêle mythes et vérités historiques.

L’une des conséquences inattendues de l'effondrement de l’URSS est un regain d’intérêt pour l’or, les bijoux et les objets précieux qui appartenaient au tsar et à ses proches. Ils sont nombreux à fouiller les archives, à compulser des catalogues censés répertorier diverses pièces ou à courir les salles des ventes – à l'instar de Nadejda Danilevitch, qui a fait partie de la commission d'enquête sur l’exécution de Nicolas II – et à tenter de retracer le parcours des biens personnels des Romanov. L’oligarque milliardaire Alexeï Ivanov, lui, rachète les mythiques œufs Fabergé, fleurons du trésor du tsar.

On sait qu'en 1917, parce qu'ils avaient besoin de liquidités, les bolcheviques ont vendu une partie des biens de valeur trouvés au Kremlin, ainsi que ceux que Nicolas II avait cachés au couvent Saint-Jean de Tobolsk, en Sibérie. Mais d’aucuns prétendent qu’une mystérieuse cachette recèlerait d’autres trésors, voire qu'un train chargé d'or aurait sombré dans le lac Baïkal ! Plus sérieusement, il semble que les diamants de l’impératrice et des grandes-duchesses aient été cédés aux plus offrants. Et que certains Russes blancs ont obtenu une part du gâteau, mise à profit pour aider leur communauté en exil…

Friday, 9 December 2016

Wodaabe, la guerre en dansant réalisé par Sandrine Loncke



Chaque année, des milliers de Peuls nomades wodaabe se réunissent autour d'une cérémonie dont l'enjeu est de dérober par un jeu de séduction les femmes convoitées.

Les fous du Puy réalisé par Alex Gary



Elu meilleur parc de loisirs au monde en 2012, le Puy du Fou, en Vendée, fait figure d'exception dans son secteur. Sans manèges ni attractions, il est le seul en France à réaliser des bénéfices. D'année en année, il enchaîne les records grâce à des spectacles vivants de qualité. Quel est son secret ? Les prix des entrées sont deux fois moins chers que chez les concurrents, les parkings sont gratuits, et même les décors échappent à la démesure au profit du réalisme. La réussite du parc doit beaucoup au travail des bénévoles, réunis par milliers chaque week-end pour le spectacle nocturne, qui met en scène les tragédies de la guerre et les grandes heures du pays. Comment la direction réussit-elle à les mobiliser ?

Thursday, 8 December 2016

Des racines et des ailes: Passion patrimoine - En remontant la Seine, de l'estuaire à Paris réalisé par France 3



Le long de la Seine, Carole Gaessler part à la rencontre de celles et ceux qui vivent autour et grâce à ce fleuve. Ainsi, Emmanuel Pous, conservateur des monuments historiques, suit la réinstallation d'un carillon de 64 cloches dans l'une des tours de la cathédrale de Rouen. Dans le port historique de Rouen, Emmanuelle Real, chargée de l'inventaire du patrimoine industriel, raconte comment l'industrialisation a façonné ce paysage contemporain. Plus loin, dans la vallée, Pascal Pradié, moine bénédictin et historien, ouvre les portes de l'Abbaye de Saint-Wandrille. Il révèle les coulisses de la vie quotidienne de ses condisciples, mais aussi les travaux entrepris par des générations de moines pour préserver ce lieu d'exception. Quant à France Poulain, architecte des bâtiments de France, elle décrypte l'histoire des châteaux de la Seine.

Tous les parfums du monde - L'Ylang-Ylang des Comores réalisé par Benoît Laborde



Découvert par les parfumeurs parisiens au début du XXe siècle, l’ylang-ylang est un véritable "or jaune" pour les îles comoriennes… Pourtant, sa culture met gravement en danger les reliques forestières de l’archipel. Passionnés et amoureux de la "fleur des fleurs" reconstruisent aujourd’hui une filière d’excellence, porteuse d’espoir pour ces îles, parmi les plus pauvres au monde.

Wednesday, 7 December 2016

Orsay, chronique d'un musée réalisé par Bruno Ulmer



Le trentième anniversaire du musée d’Orsay est l’occasion de partir à la découverte du temple des impressionnistes. Visite exceptionnelle d’une ancienne gare devenue l’un des « palais des beaux-arts » les plus attachants de Paris.

En décembre 1986, le président de la République, François Mitterrand, inaugurait un nouveau musée dans l’ancienne gare d’Orsay, construite à l’occasion de l’exposition universelle de 1900. Trois décennies plus tard, il est l’un des plus fréquentés de la planète, avec 3,5 millions de visiteurs par an. Chaque jour, 10 000 personnes viennent y contempler la richesse et la diversité de la création artistique de 1848 à 1914. Sous l’immense verrière, les impressionnistes côtoient les modernes, les nabis croisent les réalistes. Car Orsay est l’écrin d’une collection unique au monde, riche de près de 100 000 œuvres, dont la moitié est exposée dans 66 salles.

Suivant la préparation de l’exposition « Spectaculaire Second Empire, 1852-1870 » jusqu’à son ouverture en septembre dernier, Bruno Ulmer propose de pénétrer dans les coulisses du musée pour vivre le quotidien des équipes qui y travaillent, de s’approcher au plus près des collections et de pousser des portes d’habitude interdites au public. On y découvre, entre autres, des restauratrices affairées à redonner toute sa splendeur à L’Atelier du peintre de Gustave Courbet ; un comité en train de décider des œuvres qui viendront enrichir les collections ; une équipe qui ferme les dernières caisses à destination de Séoul pour un important événement « hors les murs »…

Alors que tableaux, sculptures, mobilier et objets d’art rejoignent tour à tour le parcours thématique consacré au Second Empire, se dessine en arrière-plan, le portrait d’un musée vivant. Un lieu qui témoigne sans relâche du foisonnement d’une époque parmi les plus créatives de l’histoire de l’art.

Pour quelques hectares de plus réalisé par Nicolas Vescovacci



Avec 29 millions d'hectares de terres cultivables, la France est la première puissance agricole d'Europe. Mais cette superficie ne cesse de se réduire : chaque année, dans l'Hexagone, 60 000 hectares de terres agricoles sont transformées en hypermarchés, en stades de football, en immeubles de bureaux ou en parking. A ce rythme là, deux millions d'hectares de ces terres auront disparu d'ici à 2050. Aux confins du Loiret, du département du Rhône et de la Vendée, Nicolas Vescovacci a sillonné la France pendant six mois à la rencontre de ceux qui grignotent la France des territoires.

Faux Bond réalisé par Agnès Guillaume



Portrait sensible de Mourad Merzouki et de la compagnie Käfig, qui présente des extraits de spectacles, des danseurs au travail, la préparation de Mekech Mouchkin à Alger en 2003 et des interviews de personnalités du monde de la danse.

Le monde secret des termites réalisé par Wolfgang Thaler



Une caméra s'est aventurée au plus près des termites, une espèce aussi envahissante que mystérieuse, présente sur tous les continents sauf en Antarctique, depuis 150 millions d'années.

Présents sur tous les continents sauf en Antarctique, les termites existent depuis 150 millions d’années et comptent 2 500 espèces différentes. Ils ont développé des modèles de société étonnants au sein de termitières cachées sous la terre, le sable ou dans les arbres. Bien que ces bestioles s'appellent aussi "fourmis blanches", elles ont peu en commun avec cet insecte industrieux, même si celui-ci est apparu à la même époque. La plupart des fourmis sont omnivores et ingèrent une multitude d’insectes. Elles descendent des guêpes, alors que les termites appartiennent à la famille des blattes et sont végétariens.

Ce documentaire traque les termites aux États-Unis, où ils dévorent une maison de l’intérieur ; au Kenya, où les paysans respectent les monticules aux formes étranges créés par les termitières, car les terres alentour s'avèrent plus meubles et faciles à cultiver. Puis, cap sur l’île de Bornéo, où les termites profitent du climat idéal des forêts tropicales chaudes et humides. Ils y installent leurs nids dans des troncs creux et organisent un système sophistiqué de transport de nourriture, avec une répartition précise des tâches. En compagnie de deux éminents "termitologues", ce documentaire voyage aussi à l’intérieur d’une termitière avec ses tunnels et ses puits d’aération pour découvrir les stratégies permettant à la reine et à la colonie de survivre en cas d’attaque. Une première : jamais une caméra n'avait encore réussi à filmer en gros plan ce monde mystérieux.

Tous les parfums du monde - La fève Tonka du Vénézuela réalisé par Alexis de Favitski



Souvent remplacée par un ingrédient de synthèse dans la fabrication des parfums, la coumarine, extrait naturel de la fève tonka, connaît un regain d’intérêt. Au Venezuela, des parfumeurs et des ONG redonnent vie à la cueillette traditionnelle de cette amande, afin de protéger cette ressource et de procurer des revenus équitables aux populations.

Tous les parfums du monde - Le santal de Nouvelle-Calédonie réalisé par Xavier Lefebvre



Les espèces de santal les plus recherchées par les parfumeurs pour leur senteur unique sont menacées. En Nouvelle-Calédonie, un ingénieur agronome a entamé la "résurrection" d’une espèce épuisée au XIXe siècle, au grand bonheur des créateurs de parfums.

Tous les parfums du monde - La lavande fine de Provence réalisé par Bruno Victor-Pujebet



De nombreuses essences naturelles risquent de disparaître ou de se dénaturer. Parmi elles, la lavande, plante emblématique des paysages provençaux. Ce végétal voit son avenir assombri par la propagation d’une grave maladie bactérienne et la mondialisation de sa production.

La lavande, plante emblématique des paysages provençaux, constitue la matière première de nombreux parfums. Ce végétal voit son avenir assombri par la propagation d’une grave maladie bactérienne et la mondialisation de sa production. Scientifiques, industriels du parfum et agriculteurs s’associent pour tenter de sauver la lavande "fine" d’une disparition annoncée.

Tuesday, 6 December 2016

Route 66 - Le coeur de l'Amérique réalisé par Peter Adler



Voyage le long de la route symbole du rêve américain, qui relie Chicago à Santa Monica, en Californie. Entre l'Oklahoma et le Texas, on découvre l'Amérique profonde, celle de la "Bible belt" (la "ceinture de la Bible") et des petites villes proprettes. Ici la crainte de Dieu est omniprésente...

Entre l’Oklahoma et le Texas, on découvre l’Amérique profonde, celle de la Bible belt et des petites villes proprettes. Ici la crainte de Dieu est omniprésente… jusque dans les stations-service ! L'Oral Roberts University de Tulsa est la plus grande université chrétienne charismatique du monde. Là, trois mille étudiants s’engagent à ne pas avoir de relations sexuelles avant le mariage, l’homosexualité est bannie et les théories évolutionnistes de Darwin diabolisées. Changement de décor à Oklahoma City et Amarillo, qui abritent deux des plus gros marchés de bétail du pays, avec concours de mangeurs de steak et campements de pionniers reconstitués. À l'opposé de ces divertissements texans, une communauté hippie survit dans une ville désaffectée de chercheurs d’or, au Nouveau Mexique.

Plus de temps, moins de stress réalisé par Mériem Lay



Dépression, burn out, consommation d'antidépresseurs en hausse : nombreux sont ceux qui craquent, sujets au stress ou à l'épuisement, conséquences de l'accélération des cadences quotidiennes. Le monde médical est unanime : il est urgent de ralentir. Mais comment lever le pied dans un monde où domine à tous les niveaux l'impératif de performance ? Rencontre avec ceux qui sont parvenus à ralentir le rythme sans forcément se retirer à la campagne, ni dépenser d'argent. Certains ont réintroduit la sieste dans leur quotidien, d'autres pratiquent la méditation, le jardinage, la marche, le slow food ou même le slow sex.

Monday, 5 December 2016

Tueries aux Etats-Unis, la question des armes réalisé par Jonathan Silvers



Inscrit dans la Constitution, le droit de détenir une arme à feu est considéré comme sacré par la plupart des Américains. Pourtant, dans une société marquée par la violence, elles sont responsables de 30 000 décès par an. Chaque nouvelle tuerie relance l'éternel débat sur leur contrôle. Le 14 décembre 2012, vingt écoliers âgés de 6 à 7 ans sont tombés sous les balles d'un tueur solitaire à Newtown, dans le Connecticut, à une cinquantaine de kilomètres de la manufacture Colt. Cette industrie prospère, protégée par un puissant lobby, la NRA. Armes, liberté et citoyenneté restent étroitement associées.

Sunday, 4 December 2016

Fitzcarraldo réalisé par Werner Herzog



Brian Sweeney Fitzgerald, qui se fait appeler « Fitzcarraldo », arrive à Manaus en provenance d’Iquitos accompagné de son amie Molly, après quelque 2 000 kilomètres de navigation sur les rivières amazoniennes, afin d'assister à une représentation d'Ernani où son idole le ténor Enrico Caruso tient le rôle principal. Passionné d'art lyrique, il rêve de construire un opéra à Iquitos en plein milieu de la forêt péruvienne, où se produiront Caruso et Sarah Bernhardt, interprétant Verdi. Son activité de fabricant de pains de glace n’étant pas assez lucrative pour financer l’opération, il achète une concession sur la rivière Ucayali, afin d'exploiter l’hévéa, l'arbre à caoutchouc. Il se procure un bateau auprès d’un concurrent et recrute un équipage.

Le bateau, retapé et réarmé, commence un long voyage sur le fleuve Amazone avant de remonter le Pachitea. L'équipage déserte bientôt, par crainte des coupeurs de tête. Le contact se fait bientôt entre les quatre hommes restés à bord et les Shuars (improprement appelés Jivaros), séduits par la voix du ténor diffusée par un phonographe. La concession se trouvant sur le cours supérieur de l'Ucayali et étant inaccessible par voie fluviale vu la présence de rapides infranchissables, sachant que les deux cours d’eau ne sont séparés que par une colline, l'idée folle de Fitzcarraldo fut d'araser la colline et d'y hisser le bateau pour rejoindre l'Ucayali par l’autre versant. Les indiens acceptent de l'aider dans son projet. La nuit suivant l'accomplissement de cet exploit, le chef indien brise les amarres car, si les indiens ne croient pas que Fitzcarraldo soit le « Dieu blanc » de leur mythe, ils pensent que le « char blanc » offert à la rivière peut apaiser les démons des rapides. Après une descente périlleuse marquée par le passage des rapides Pongo, Fitzcarraldo, le conquistador de l'inutile, se retrouve à son point de départ. Il envoie son capitaine à Manaus avec comme mission d'amener à Iquitos les chanteurs d'opéra accompagnés d'un grand orchestre afin de donner une représentation d'un opéra à bord de son bateau qu'il revendra ensuite.

Le dernier refuge réalisé par Jean-Michel Corillion



En 1978, la communauté scientifique apprend l'existence d'un peuple inconnu vivant encore à l'écart du monde, les Tau't Batu, qui ont toujours vécu dans des grottes, au plus profond de la jungle de l'île de Palawan, aux Philippines. Les gouvernements successifs n'auront de cesse de contraindre ce peuple à se sédentariser. Ces dernières années, des dizaines de familles Tau't Batu, ne parvenant pas à s'intégrer et ne supportant plus leur extrême pauvreté, ont décidé de quitter la ville pour rejoindre une grotte qu'elles considèrent comme étant leur dernier refuge.

Artistes en Tunisie réalisé par Serge Moati



Serge Moati propose de regarder la réalité politique tunisienne à travers le prisme des artistes. Ceux-ci sont l'incarnation de la liberté d'expression chèrement acquise avec la révolution, et la cible première des islamistes qui menacent gravement leur liberté de création. État des lieux d’un laboratoire en pleine ébullition.

En Tunisie, les artistes sont les baromètres des lignes de force qui s'affrontent dans le pays, les porte-parole de ceux qui ne l'ont pas. Ils sont l'incarnation de la liberté d'expression chèrement acquise avec la révolution, et la cible première des islamistes qui menacent gravement leur liberté de création. Ce documentaire dresse un état des lieux et rassemble les témoignages et les performances d’artistes de toutes disciplines et de toutes convictions politiques.

Pays de cœur
"Pour observer et comprendre la Tunisie, mon pays de cœur, j’ai voulu ce recul que seule permet l’œuvre d’art : arrêt du temps, instantané des émotions qui secouent une société…", explique Serge Moati. Si la Tunisie a souvent joué un rôle d’avant-garde du monde arabe, il est plus que jamais indispensable, selon l’auteur, de s’intéresser à ses créateurs contemporains pour écrire le passé, composer le présent et dessiner un avenir démocratique.

Saturday, 3 December 2016

Monaco, le rocher était presque parfait réalisé par Gérard Miller & Anaïs Feuillette



Avec les interventions d'Elizabeth Gonslan, Pierre Abramovici, Patrick Jeudy, Bernard Violet, Frédéric Laurent et Colombe Pringle, notamment. La saga commencée voici 60 ans sur le Rocher n'a pas cessé de passionner le public. En épousant une étoile hollywoodienne au charme infini, Grace Kelly, le prince Rainier propulsait son minuscule Etat au coeur de l'imaginaire universel. Des documents d'archives débutant avec les enfances de Grace et Rainier, commentées par le psychanalyste Gérard Miller, déroulent le fil d'une fascination mondiale qui se poursuit avec les enfants et les petits-enfants du couple. Comment la légende a-t-elle été créée ? Que nous dit ce conte de fées moderne de nos attentes, y compris les plus secrètes ? Qu'attend le public du Rocher ?

Le point de non-retour réalisé par Alkimi Boura & Oliver Stoltz



La crise économique et financière qui frappe la Grèce depuis 2009 a des conséquences sociales très sévères. Durement touchés par le chômage et la précarité, les Grecs sont pourtant de plus en plus nombreux à rebondir et à imaginer des initiatives inattendues pour survivre. Exemples avec Maria Houpis, enseignante à la retraite qui a lancé une monnaie alternative à l’euro, le TEM ; Dimitris Kouretas, un chercheur qui s’est associé à des agriculteurs pour exploiter 1 600 plantes endémiques aux vertus médicinales méconnues ; et Fanis Koutouvelis, jeune fondateur de la start-up I-kiosk, qui met en réseau les kiosques à journaux traditionnels du pays. Autant de pied de nez à la crise qui donnent foi en l’avenir.

Friday, 2 December 2016

Des étrangers dans la ville réalisé par Marcel Trillat



43 ans plus tard, Marcel trillat reprend la caméra et retourne à la rencontre des « Etranges étrangers » d’aujourd’hui. Avec la volonté de poser une simple question : Ces « Étrangers dans la ville », toujours aussi indispensables, sont-ils accueillis plus dignement par la société française en plein XXI ème siècle ?

Ils sont venus de tous les horizons de la planète en prenant tous les risques. Ils n’ont qu’un objectif : obtenir à tout prix la carte de séjour. Nous avons filmé quelques uns et quelques unes de ces rescapé(e)s de toutes les misères du monde dans tous les lieux où leur espoir d’une vie meilleure est mis à la rude épreuve des réglementations administratives.

Demandeurs d’asile tentant de convaincre des fonctionnaires parfois incrédules, parfois bienveillants mais eux-mêmes toujours corsetés par les règles très strictes qui leur sont imposées, travailleurs sans papiers mais payant leurs impôts, innocents privés de liberté dans les centres de rétention et policiers chargés de veiller sur eux, tous sont pris au piège de logiques que personne ne semble plus comprendre.

Fidel Castro, une vie au pouvoir réalisé par Estela Bravo


suite


Ce documentaire revient sur la figure politique emblématique de Cuba de ces 50 dernières années, Fidel Castro, l'homme et le politique. La réalisatrice Estela Bravo a rencontré Fidel Castro à plusieurs reprises lors d'entretiens non-protocolaires et eut l'accès exclusif aux archives de l'Etat cubain. La parole est donnée à ceux qui ont croisé la route du Lider Maximo comme notamment Sydney Pollack, Muhammed Ali ou Harry Belafonte.

Solar Impulse, l'impossible tour du monde réalisé par Éric Beaufils & Mathieu Czernichow /



À bord de l'avion solaire Solar Impulse 2, Bertrand Piccard et André Borschberg ont accompli l'exploit de faire le tour du monde sans carburant, grâce à la seule énergie du Soleil. Ces 43 000 km au dessus de cinq continents et de deux océans, ont mobilisé une équipe de plus de 100 personnes : ingénieurs, météorologues, contrôleurs aériens, logisticiens et communicateurs, chargés de veiller à la sécurité de l'avion et de s'assurer du bon déroulement de la mission. Retour sur une épopée humaine aussi bien que technologique, capable d'inspirer les politiques environnementales et la société de demain.

Sida, un héritage de l’époque coloniale réalisé par Carl Gierstorfer



Des scientifiques mènent une enquête au coeur de l’Afrique, à la recherche des origines du VIH. Un documentaire captivant, diffusé à l'occasion de la Journée mondiale de lutte contre le sida, le 1er décembre.

Il est l'un des plus grands tueurs de la planète. Avec près de 40 millions de morts et près de 37 millions personnes infectées, le sida constitue à ce jour la pandémie la plus destructrice de l'histoire contemporaine. Afin de mieux la connaître, une équipe de scientifiques part sur les traces de son origine, au cœur de l'Afrique, dans l'ancien Congo belge. En parvenant à mettre la main sur d'anciens prélèvements humains contenant le virus, ils arrivent à la conclusion que la première transmission du sida – du chimpanzé à l'homme – se situe autour de l'an 1908, des décennies avant les premiers cas connus.

Catastrophe en germe
Les chercheurs ne s'arrêtent pas là. Ils se plongent dans l'histoire coloniale du Congo pour comprendre comment le VIH a pu se propager. Au début du XXe siècle, soucieuses de ne pas perdre la main-d'oeuvre indigène qu'elles exploitent, les autorités coloniales lancent des campagnes massives de vaccination contre la maladie du sommeil, où l'on a souvent recours à des seringues mal stérilisées. De même, la syphilis, qui se répand alors, augmente considérablement les risques de transmission du sida entre les hommes. Parallèlement, le chemin de fer se développe dans le pays car Kinshasa est une plaque tournante de l'industrie minière. Le virus devient mouvant. Lors de l'indépendance du Congo, en 1960, la pandémie couve. Dans les années 1970, les ravages successifs de la guerre civile, puis les errements du régime prédateur de Mobutu, qui ruine l'économie, créent les conditions chaotiques d'une propagation fulgurante du virus...

Carl Gierstorfer signe un documentaire passionnant, où l'enquête scientifique se mêle à des images d'archives, parfois dures, témoignant de la cruauté et des ravages de la colonisation. Il rappelle également qu'à l'heure où les maladies infectieuses se développent dans le monde entier, les conditions d'une nouvelle pandémie sont peut-être à nouveau réunies.

Le Rhône, la renaissance d'un fleuve réalisé par Claude-Julie Parisot



On pensait le Rhône sous contrôle mais un constat stupéfiant s’impose : l'aménagement frénétique et anarchique du fleuve pour le dompter et l’asservir à nos besoins est en partie responsable des dramatiques crues de 2003. Peut-on alors restaurer un fleuve comme on restaure une oeuvre d'art ou un château ? Retour sur une entreprise extraordinaire.

En décembre 2003, la montée rapide des eaux hivernales du Rhône vire au drame. Le fleuve casse des digues, tue des gens et en déplace des milliers d'autres. C'est le choc. On pensait le fleuve sous contrôle mais un constat stupéfiant s’impose : l'aménagement frénétique et anarchique du fleuve pour le dompter et l’asservir à nos besoins est en partie responsable de la catastrophe. Trop de digues, trop de barrages, trop de béton, de routes et de voies ferrées l'enserrent. Dénaturé dans ses paysages et appauvri dans sa biodiversité, le Rhône redevient même dangereux pour les hommes. On décide alors de le "restaurer".

Le Rhône mis à nu
À travers le récit de cette passionnante aventure écologique et scientifique, le film se fait l'écho d'une belle idée qui s'impose dans le monde entier : redonner aux fleuves aménagés un peu d'espace et la liberté dont ils ont besoin. Aux côtés des chercheurs, nous perçons la surface des eaux, traversons le miroir et plongeons au sens propre comme au figuré dans les eaux tumultueuses du Rhône. Une étonnante exploration commence alors. Ce documentaire nous convie à la découverte d'un véritable organisme fluvial, un objet vivant, mouvant, beau et complexe, que la caméra explore dans toutes ses dimensions. L’occasion de mieux comprendre ce que devrait être le fleuve de demain.

Gottfried Wilhelm Leibniz - Génie d’hier et d’aujourd‘hui réalisé par Holger Preuße



Philosophe, scientifique, mathématicien, logicien, historien, diplomate, juriste, bibliothécaire et philologue : Gottfried Wilhelm Leibniz (1646-1716) a incarné à lui seul le passage de l’ère classique aux Lumières outre-Rhin. À l’occasion du 300e anniversaire de sa mort, retour sur le parcours d'un génie prolifique.

Philosophe, scientifique, mathématicien, logicien, historien, diplomate, juriste, bibliothécaire et philologue : Gottfried Wilhelm Leibniz (1646-1716) a incarné à lui seul le passage de l’ère classique aux Lumières outre-Rhin. Soucieux d’offrir à l’homme "le meilleur des mondes possibles", il a notamment révolutionné les méthodes de calcul (algorithmes) et réfléchi sur l’"entendement humain". Il a écrit en allemand, latin et français quelque 200 000 pages pour l'humanité. Chercheur prolifique, Leibniz a œuvré durant quarante ans au service de la maison de Hanovre, qui abrite le fonds considérable qu’il a laissé et dont certains pensent qu’il ne sera pas totalement exploité avant 2055. Un esprit universel qui a durablement influencé les univers des sciences et des lettres.

Thursday, 1 December 2016

Attentat de Lockerbie : la piste inexplorée réalisé par Jean-Christoph Caron & Carl-Ludwig Paeschke



Après la mort de Kadhafi et plus de vingt-cinq ans après l’attentat contre le Boeing de la Pan Am qui explosa au-dessus du village écossais de Lockerbie en décembre 1988, les documentaristes rouvrent l’enquête et avancent une nouvelle hypothèse longtemps négligée : c’est l’Iran qui aurait été à l‘origine de l’attentat.

Le jugement qui aboutit à la condamnation de l’agent secret libyen Abdelbaset Megrahi aurait-il été le fruit de tractations inavouables ? Une commission officielle écossaise a conclu qu’il pourrait s’agir d’une erreur judiciaire. Des preuves auraient été falsifiées, des témoins manipulés. Depuis octobre 2011, le FBI et la police britannique étudient de nouvelles pistes en Libye, en Allemagne, en France, au Togo et au Sénégal. Dans plusieurs de ces pays, en effet, on avait découvert avant le drame des ateliers de fabrication de bombes. Abdelbaset Megrahi n’aurait-il été qu’un bouc émissaire arrangeant les Britanniques et les Américains ? En interrogeant divers experts ainsi que des personnes qui avaient jusque-là gardé le silence, les documentaristes avancent une nouvelle hypothèse trop longtemps négligée : c’est l’Iran qui aurait été à l‘origine de l’attentat.