Monday, 12 December 2016

Alain Delon, cet inconnu réalisé par Philippe Kohly



Alain Delon a tout au long de sa carrière fasciné le public autant pour ses zones d'ombre que sa beauté solaire. En partant des premières blessures intimes de l'icône, ce documentaire en dresse le portrait le plus complet à ce jour. L'ex-petit zonard de banlieue, dont le destin a dévié vers les sommets du 7e art, se révèle moins arrogant que son personnage public, habité par une forme de désespoir.

Dans les années 1950, un apprenti charcutier de Bourg-la-Reine quitte son travail pour partir en Indochine. Le jeune Alain Delon cherche ainsi à clore une enfance singulière, prise entre sentiments d'abandon (ses parents ont divorcé, son père a disparu) et d'enfermement (il a longtemps vécu à la prison de Fresnes où le mari de sa nourrice est gardien). Mais son indiscipline lui vaut d'être exclu par la Marine nationale. De retour en France, il fréquente le Paris nocturne et interlope, ce qui le rapproche du milieu du cinéma, sans que l'idée de devenir acteur ne l'effleure un instant…

Alain n'est pas Delon
Au contraire de son grand rival Jean-Paul Belmondo, à l'image plus consensuelle, l'acteur du Guépard a tout au long de sa carrière fasciné le public autant pour ses zones d'ombre que sa beauté lumineuse, à l'image de Plein soleil. En partant des premières blessures intimes de l'icône, le documentaire de Philippe Kohly en dresse le portrait le plus complet à ce jour. L'ex-petit zonard de banlieue, dont le destin a dévié vers les sommets du septième art, se révèle moins arrogant que son personnage public, habité par une forme de désespoir. Passant au tamis cinq décennies d'interviews, de révélations, et ses plus grands films, Philippe Kohly aboutit à cette conclusion : Alain Delon n’existe pas. Il est un personnage incarné par un garçon abandonné pour gagner la liberté et la gloire.

No comments:

Post a Comment