Wednesday, 4 January 2017

La tumultueuse histoire des peep-shows réalisé par Matthias Schmidt



Le concept du peep-show fut inventé à New York à la fin du XIXe siècle : à l’époque des "peepshow machines" cinématographiques de Thomas Edison, le spectacle n’était pas encore donné par des femmes en chair et en os. Sa version live n’apparaît que dans les années 1970, et connaît un succès phénoménal avant de péricliter avec l’arrivée d’Internet.

C’est une idée simple, mais très lucrative : proposer aux hommes de regarder à la dérobée des femmes nues derrière une vitre pendant quelques minutes, en échange d'espèces sonnantes et trébuchantes. Le concept du peep-show fut inventé à New York à la fin du XIXe siècle : à l’époque des peepshow machines cinématographiques de Thomas Edison, le spectacle n’était pas encore donné par des femmes en chair et en os. Sa version live n’apparaît que dans les années 1970, et connaît un succès phénoménal avant de péricliter avec l’arrivée d’Internet. Ce documentaire propose un voyage dans l’histoire mouvementée de ce pan de l’industrie du sexe, qui comporte des aspects peu reluisants. Il interroge strip-teaseuses, directeurs et clients de peep-shows, ainsi que des spécialistes du domaine, de Pigalle à Hambourg en passant par les États-Unis. À San Francisco, on découvre le club Lusty Lady, un établissement coopératif autogéré par les performeuses, surfant sur la tendance du féminisme "pro-sexe". Une exception dans une industrie qui, depuis toujours, est faite par et pour les hommes.

No comments:

Post a Comment