Tuesday, 28 March 2017

De Gaulle, le dernier roi de France réalisé par Patrick Rotman


suite


Les onze années de Charles De Gaulle au sommet de l’État (1958-1969) ont marqué la France d’un sceau indélébile. Premier président de la République élu au suffrage universel direct, Charles de Gaulle fut le dernier roi de France, souverain total, incomparable et jamais vraiment détrôné.

« Le dernier roi de France » offre un portrait intime d’un homme d’État en action, avec ses doutes, ses interrogations, ses certitudes. Le film explore les relations entre le vieux monarque et les Français à un moment particulier de l’Histoire où les transformations sociales, sociologiques, culturelles provoquent une mutation comme la France n’en a pas connu dans le siècle qui a précédé.

« Le dernier roi de France » est un récit, centré sur la personnalité exceptionnelle du Général, nourri d’anecdotes, de dialogues, de formules ciselées. Le film raconte le putsch des généraux et la réconciliation franco-allemande, la fondation de la Cinquième République et l’élection présidentielle de 65, la pilule et la mini-jupe, la tournée en Amérique Latine et le discours de Phnom Penh, le baby boom et le volontarisme économique, le Québec libre et mai 68 avec dans les rôles principaux Pompidou et Kennedy, Khrouchtchev et Adenauer, Mitterrand et Cohn-Bendit.

Le dernier roi de France est un film entièrement en images d’archives, souvent rares, voire inédites, pour une large part en couleur d’origine. La bande-son est nourrie de la musique d’époque (Bécaud, Françoise Hardy, Dutronc).

Note d'intention de Patrick Rotman, réalisateur :
Le général de Gaulle est une montagne qu’on escalade par différents côtés. Il y a un personnage public avec son verbe, sa gestuelle, sa personnalité. Il s’exprime dans de grands discours soigneusement écrits, les conférences de presse élyséennes également préparées minutieusement, les interventions à la télévision, en cas de crise.

Il y a le personnage privé, souvent abattu, cyclothymique, qui abreuve son entourage de commentaires vachards, de fulgurantes perspectives, de réflexions désabusées. Bien des témoins et des compagnons du général dont Alain Peyrefitte, confident privilégié, ont publié dans leurs mémoires les mots du général. Ces « petites phrases » sont précieuses pour saisir son état d’esprit au moment précis de l’événement.

Dans « Le dernier roi de France », j’ai essayé de lier l’action au grand jour et la réflexion privée, éclairant l’une avec l’autre. Cette navigation de l’action à la pensée est le fil rouge du film.

Le personnage du général est l’acteur principal. De Gaulle avait un style bien à lui, inimitable, qui a marqué les Français et l’Histoire. J’ai voulu non seulement raconter les événements ou les grandes transformations de son règne mais surtout montrer De Gaulle dans ces événements : Qu’est-ce qu’il décide ? Qu’est-ce qu’il pense ? Comment réagit-il ?

À l’aide d’archives connues ou inédites, provenant de nombreux pays, en noir et blanc et souvent dans leur couleur d’origine, avec une bande son qui fait appel aux tubes des sixties, « Le dernier roi de France » est le portait public et secret d’un monarque dans son rapport intime à son pays, à l’Histoire, aux Français

No comments:

Post a Comment