Monday, 8 May 2017

Le mystère mérou réalisé par Gil Kebaïli


suite


Le biologiste et plongeur Laurent Ballesta part en Polynésie française pour percer le mystère de la reproduction spectaculaire des mérous. Une mission scientifique doublée d’une plongée record de vingt-quatre heures !

Été 2014, sur l’atoll polynésien de Fakarava. Le biologiste marin, photographe et plongeur Laurent Ballesta parvient à observer, avec son équipe, un rassemblement de milliers de mérous marbrés à un moment unique. Chaque année, ces poissons font un long voyage pour se réunir dans une passe et y attendre le jour de la pleine lune afin de se reproduire tous en même temps, dans une chorégraphie brève et spectaculaire. Curieusement, les mâles se combattent violemment alors que la reproduction se fera en groupe et que seul le hasard semble décider de ceux qui auront une descendance. Chaque nuit, des centaines de requins gris profitent alors de l’aubaine pour dévorer les poissons. Mais pourquoi les mérous attendent-ils ce jour précis et prennent-ils autant de risques ? C’est pour répondre à ces questions que Laurent Ballesta et son équipe, avec le soutien des chercheurs du CNRS de Moorea, ont monté cette nouvelle expédition scientifique, "Gombessa II" – la première étant consacrée au cœlacanthe, le fabuleux poisson préhistorique.

Aventure scientifique et record de plongée
Pendant quarante jours, ils ont plongé sans relâche et expérimenté de nombreuses méthodes pour étudier et témoigner de ce phénomène. Suivant les préparatifs, la conception d’une carte des fonds marins en 3D, les plongées et le dénouement spectaculaire, le film dévoile des images inédites exceptionnelles grâce notamment à l'utilisation de caméras spéciales. Elles ont permis d'obtenir des vidéos ultraralenties, jusqu’à mille images par seconde. Laurent Ballesta réalise aussi un rêve, celui d’une plongée record pour observer un cycle de vie sous l’eau durant toute une journée.

No comments:

Post a Comment