Saturday, 13 May 2017

Les villes du futur - Les fermes verticales réalisé par Benoît Laborde



Pour la première fois dans l'histoire, environ la moitié de la population mondiale habite dans les villes, effectif qui devrait passer à 70% d'ici 50 ans. L'approvisionnement des villes en nourriture représente un véritable défi. Les urbanistes comptent de plus en plus sur le développement de l'agriculture urbaine et sur des concepts tels que "les fermes verticales".

Inventé au début des années 2000 par Dickson Despommier, professeur à l’université Columbia à New York, le concept de ferme verticale ne cesse de faire des émules. Sur les toits de New York et de Montréal, des "ageekculteurs" mêlent nouvelles technologies et agriculture pour produire, en pleine ville, des légumes frais et sans pesticides. À Singapour, on économise l’espace, ressource aujourd’hui raréfiée, en érigeant des tours agricoles de dix mètres de haut. Aux Pays-Bas, des diodes électroluminescentes (LED) dernier cri veillent sur les cultures urbaines en remplaçant les rayons du soleil en hiver. Si aucun gratte-ciel agricole n’est sorti de terre, les technologies qui le permettent existent déjà. Des projets fleurissent ainsi à travers le monde, dont le gigantisme ne fait pas toujours l’unanimité. Certains craignent par ailleurs la voracité de l’industrie agroalimentaire, qui pourrait dévoyer le rêve de Dickson Despommier. De jeunes architectes réagissent et s’approprient les principes fondateurs des fermes verticales dans l’optique de convertir les villes de demain en écosystèmes autonomes.

Villes du futur, futur des villes
Multipliant les exemples révélateurs et les interventions d’experts – architectes, économistes, sociologues, entrepreneurs, ingénieurs informatiques, etc. –, cette série documentaire en trois volets offre une immersion passionnante dans l’avenir des villes. De l’Amérique du Nord à l’Asie en passant par l’Europe, ce tour d’horizon des innovations urbaines fantasmées ou en marche s’accompagne d’une réflexion philosophique et politique saisissante sur nos vies citadines, d’ores et déjà placées sous le règne de l’algorithme. Les nouvelles villes, qui se distinguent par leur gestion des plus efficientes, trouveront-elles leur identité ? Faut-il renoncer à la liberté pour assurer la sécurité ? L’informatique favorisera-t-elle les interactions entre les individus ou annonce-t-elle l’avènement d’un pouvoir ultracentralisé ? Des questions fondamentales auxquelles seuls les citoyens, qui expérimentent ces transformations, et à qui le documentaire donne la parole, peuvent répondre.

No comments:

Post a Comment