Saturday, 1 July 2017

Épaves et pollution - Les larmes noires de l’océan réalisé par Christian Heynen



Avec la corrosion, les épaves de la Seconde Guerre mondiale représentent une menace à grande échelle de pollution aux hydrocarbures. Face à l’inaction des pouvoirs publics, les scientifiques tirent la sonnette d’alarme.

Au large des côtes du monde entier reposent de véritables bombes à retardement, ignorées du grand public : six mille trois cents épaves de navires coulés pendant la Seconde Guerre mondiale, qui rouillent depuis plus de soixante-dix ans au fond de l’eau. Ces épaves, toujours chargées en carburant, représentent une source de pollution potentielle extrêmement préoccupante, la corrosion fissurant peu à peu les coques. Et la menace dépasse de loin les pires marées noires de l’histoire : à titre de comparaison, les 37 000 tonnes de carburant déversées par le pétrolier Exxon Valdez, qui s’échoua en 1989 au large de l’Alaska, ne constituent qu’une proportion infime de ce que pourraient contenir les épaves de la dernière guerre mondiale. Selon les estimations, leurs réservoirs renfermeraient jusqu’à 15 millions de tonnes de pétrole, qui menacent de s’échapper. Sur les côtes de Pologne, de Norvège ou des États-Unis, et jusqu’au fond de l’océan Pacifique, Christian Heynen suit des chercheurs qui évaluent l’ampleur de cette catastrophe à venir. Les scientifiques tirent la sonnette d’alarme : si on veut éviter le drame, le contenu des cuves doit être pompé de toute urgence. Alors que la course contre la montre est désormais engagée, les gouvernements tardent pourtant à agir.

No comments:

Post a Comment