Saturday, 5 August 2017

Mad Dog with Soul - L'histoire de Joe Cocker réalisé par John Edginton



Légende de la soul, Joe Cocker a navigué toute sa vie entre l'alcool, la drogue et la musique. Du festival de Woodstock en 1969 au premier concert à l'est du mur de Berlin, en 1989, portrait d'un écorché vif, dans la voix comme dans la vie.

Quelques notes d'orgue auront suffi à faire de lui une star mondiale. Avec sa reprise du tube des Beatles "With a Little Help From my Friends", le petit gars de Sheffield, qui avait commencé à chanter à 12 ans, s'est retrouvé propulsé sur la scène mondiale rock. Obsédé par Ray Charles – on rapprochera souvent par la suite leurs tessitures –, Joe Cocker, installateur de gaz au départ, passait ses soirées à se produire dans des pubs. Mais en 1968, avec son premier hit "Marjorine", l'Anglais décolle : dans les" charts" d'abord, puis pour l'Amérique, où deux ans d'une tournée effrénée, carburant à l'héroïne et aux acides, finiront de ravager sa voix et son corps. Il passera le reste de sa carrière à se battre contre l'addiction (jusqu'à son décrochage total, en 1991) et retrouvera par moments la grandeur de ses débuts.

Rocailleux et spasmodique
Trois ans après la disparition de Joe Cocker, cette biographie passe en revue les grandes étapes d'une vie riche en émotions. La voix rocailleuse et les gestes spasmodiques du chanteur émaillent les archives, du festival de Woodstock en 1969 au premier concert à l'est du mur de Berlin, en 1989. Le réalisateur John Edginton convie de nombreux compagnons de route à évoquer l'artiste : sa famille, ses collègues musiciens et jusqu'à ses admirateurs, comme Billy Joel. Interviews du chanteur et extraits de concerts en partie inédits complètent ce portrait sensible, dont une écoute intéressante, en studio, de la piste de voix isolée de son titre phare, "Unchain my Heart".

No comments:

Post a Comment